News - 05.01.2021

Le sociologue et ancien ministre Moncer Rouissi est décédé

Affaibli ces derniers temps par un état de santé fragilisé, et parvenant à s'épargner du Covid-19, Moncer Rouissi est décédé mardi en début de soirée à Tunis, à l’âge de 80 ans. Démographe, docteur en sociologie, expert auprès du FNUAP en Syrie et au Maroc, et enseignant universitaire, le disciple de Bourdieu, Aron, Touraine et Berque avait été engagé dans l’action syndicale. Au sein de l’UGET durant ses années d’études, puis du syndicat des enseignants universitaires de l’UGTT. Fils du militant Moussa Rouissi, compagnon de Bourguiba et longtemps ambassadeur à Djeddah, et neveu de l’illustre militant Youssef Rouissi dont il avait été très proche, Moncer avait le patriotisme chevillé à l’âme. Mais aussi un caractère doux et affable, l’humour raffiné et la modestie de son Djérid d’origine, qui ne l’empêchaient guère de faire valoir fermement ses idéaux.

Chercheur studieux et auteur de nombreux ouvrages de références, syndicaliste irréductible et doué d’un grand sens politique, il laissé ses empreintes indélébiles dans tout ce qu’il entreprenait.

Ben Ali qui l’avait repéré dès le début de 1986, soucieux alors de s’ouvrir sur les intellectuels progressistes, le consultait souvent, puis une fois installé à Carthage, l’avait appelé à ses côtés en tant que conseiller. Moncer Rouissi jouera alors un rôle de premier plan durant les premières années de grâce, suggérant l’idée d’un pacte national, œuvrant à la transformation de l’ancien parti socialiste destourien, ralliant autour du nouveau projet de société des figures indépendantes comme Mohamed Charfi, Dali Jazi, Saad Eddine Zmerli et autres indépendants et démocrates.

Appréciant de plus en plus sa compétence et ses talents, Ben Ali nommera Moncer Rouissi à divers postes ministériels : les Affaires sociales, la Culture, de l’Éducation et la Formation professionnelles et l’Emploi, avant de l’envoyer en semi-disgrâce ambassadeur à Paris. S’il réussira sa mission en France, il ne se pliera pas aux sollicitations sans cesse plus exigeantes de l’épouse du président déchu et de sa famille ce qui finira par son rappel à Tunis. Il sera alors porté membre de la Chambre des conseillers.

Au lendemain du 14 janvier 2011, Moncer Rouissi était appelé à faire partie de l’éphémère gouvernement d’union nationale formé par Mohamed Ghannouchi, mais finira par le quitter le 27 janvier 2011. Retiré de la scène politique, mais gardant contact avec ses amis fidèles, Moncer Rouissait gratifiait souvent les lecteurs de Leaders de ses analyses qui demeurent aujourd’hui encore d’actualité et de pertinence.

Allah Yerhamou

 

Lire aussi

Moncer Rouissi: Prenons garde!



 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
3 Commentaires
Les Commentaires
Rafaâ Ben Ben Achour - 05-01-2021 22:21

C'est avec une immense tristesse que j'ai accueilli la nouvelle de l'hospitalisation ensuite du décès de mon ami Moncer Rouissi. Nous avons échangé les voeux par téléphone il y a trois jours et avons convenu de nous voir dimanche. Le sort en a voulu autrement. J'ai bien connu cet intellectuel, cet homme d'Etat, ce patriote en le côtoyant en tant que secrétaire d'Etat (2001 -2002) auprès du ministre de l'éducation qu'il était. Dès le premier jour une relation de confiance et d'estime réciproque s'est instaurée entre nous. Elle puisait ses racines dans les rapports entre nos pères respectifs et l'amitié entre mon père et l'oncle de Si Moncer. Notre amitié a évolué au fure des années en véritable fraternité; Notre relation n'a jamais cessé depuis. Nous nous voyions régulièrement, discutions de l'actualité, des lectures de l'un et de l'autre, etc., les plus souvent en présence de son épouse et de notre ami commun Abdallah Labidi. Moncer Rouissi a rendu à son pays d'immense service, avec loyauté, discrétion et compétence. Je salue l'oeuvre qu'il a accompli au ministère de l'éducation matérialisée par l'adoption de la loi d'orientation de l'éducation, toujours en vigueur. Au ministère nous travaillions en vraie famille dans un air détendu, sérieux et studieux. Avec ses collaborateurs Moncer Rouissi était un capitaine d'équipe non un ministre. Je ne peux que m'incliner avec respect et tristesse à sa mémoire. Je te regretterai toujours cher frère. Tu es inoubliable; Allah yarhamek Si Moncer et toutes mes condoléances à ton épouse, à ton fils et à l'ensemble de ta famille et de tes proches.

Youssef kraiem - 06-01-2021 09:05

Allah Yerhamou

SGHAIER ALI - 06-01-2021 12:19

انا للله و انا اليه راجعون Je l'ai fréquenté pendant mes années de jeunesse . nous étions élevés au lycée FERMAT a Toulouse en 1960 en ensuite a Paris Mes condoléances a toute sa famille et ses proches

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.