News - 30.08.2020

''Pr Ben Alaya n’a pas été limogée du conseil scientifique'', affirme le ministre Kechaou. Que le Président Kais Saied la décore, ainsi que les méritants !

Le seul démenti plausible de son limogeage est sa décoration dans l’Ordre de la République, mais aussi l’Ordre national du Mérite, au titre de la Santé et de la Médaille du Travail. Est-ce trop demander? Les Tunisiens, unanimes, lui ont déjà décerné la plus haute distinction: leur considération. Retour sur une reconnaissance amplement méritée.   

« La professeure Nissaf Ben Alya n’a jamais été limogée du conseil scientifique Covid-19 », affirme à Leaders, le ministre de la Santé par intérim Habib Kechaou. Interrogé dimanche sur la véracité d’informations largement médiatisées à ce sujet, il a expliqué que son prédécesseur à la tête du département, Dr Abdellatif Mekki avait créé par décision ministérielle en mars dernier une conseil scientifique présidé par le ministre de la Santé et composé de spécialistes de différentes disciplines, dont notamment la Pr Ben Alaya, épidémiologiste de renom et directrice générale de l’Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes (ONMNE).

Sans y apporter le moindre changement sur sa composition initiale, ajoute Habib Kechaou, il a renforcé l’équipe de deux personnalités choisies pour leur compétence dans les domaines de la sociologie et de l’anthropologie. Le ministre n’a pas manqué de rendre hommage à cette occasion à l’action qu’entreprennent tant l’ONMNE que le conseil scientifique, décernant une mention spéciale à la professeure Ben Alaya. Ponctuant cet hommage, il a indiqué qu’il s’est rendu lui-même au siège de l’Observatoire, féliciter les équipes.

Décorer tous les méritants

Voilà donc, pour la version officielle. Sans la mettre en doute, elle ne suffit pas pour convaincre les Tunisiens qui reconnaissent au Pr Nissaf Ben Alya un statut de grande combattante dans la lutte contre la propagation du Covid-19 et la prise en charge des patients contaminés. Sa non-décoration, le 13 août par le président de la République, en tant que femme tunisienne émérite a suscité une vive indignation.

Le président Saïed est en mesure aujourd’hui d’exprimer, s'il le décide, à Mme Nissaf Ben Alaya la reconnaissance de la nation. Il lui appartient en effet, s’il le décide, de la décorer dans l’Ordre de la République, en l’élevant au grade qui lui revient.

De son côté, Habib Kechaou est en mesure de la distinguer lui aussi à deux titres.

En tant que ministre de la Santé, même par intérim d'un gouvernement d'expédition d'affaires courantes, de décorer la professeure Ben Alaya dans l’Ordre national du mérite. La loi ln° 97-80 du 1er décembre 1997, portant promulgation du code des décorations, l’y autorise au titre du décret n° 98-997 du 2 mai 1998, relatif à la détermination des secteurs et des domaines d'activité couverts par l'ordre national du mérite

L’article premier stipule en effet : « Les secteurs et domaines d'activité couverts par l'ordre national du mérite sont déterminés comme suit :

l'éducation et la science,

la culture,

la santé,

l'enfance,

la famille,

l'environnement,

la jeunesse,

l'agriculture,

l'industrie et le commerce,

l'artisanat,

le sport,

volontariat et action de solidarité. »

Aussi, l’article 2 dispose : Le brevet remis avec l'ordre est revêtu de la signature du ministre chargé du secteur dont relève le service public ou l'activité privée, objets de la récompense.

De même, en sa qualité de ministre des Affaires sociales, le ministre Kechaou est en droit de décerner au Professeur Ben Alaya, la Médaille du Travail, et ça ne sera pas de trop.

Cet hommage à l’illustre épidémiologiste tunisienne, largement mérité, vaut également à tous ceux qui se sont illustrés par leur compétence, leur dévouement et leur courage, face au Covid-19. Blouses blanches, pour les soignants, de l’ambulancier, brancardier, hygiéniste… au chef de service, et chef d’établissement, blouses grises et autres pour les agents d’entretien et de maintenance des équipements (électriciens, électroniciens, menuisiers, réparateurs…), et sans blouses, pour les différents autres corps impliqués, y compris des entreprises privées qui ont apporté leur précieux concours, tous n’ont pas démérité, et tous sont dignes de distinction.

La Tunisie s’en grandira.

T.H

Lire :

Nissaf Ben Alaya: Un parcours d’excellence

Pr Nissaf Ben Alaya : On lui doit beaucoup

T.H.


 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
3 Commentaires
Les Commentaires
Larnout - 30-08-2020 20:04

Article totalement absurde. Ceux qui méritent réellement la reconnaissance de la nation sont les laboratoires qui ont travaillé en continu dimanche et jours fériés et n’ont jamais arrêté depuis plusieurs mois

Souheil Krichen - 30-08-2020 23:14

il est bien regrettable que notre Président ne soit pas ni à sa première maladresse et probablement pas la dernière, mais que heureusement il y a des hauts responsables, une certaine classe politique et une société civile qui savent apporter leur reconnaissance aux efforts que " femmes et hommes" ont déployés pour sauver le pays et limiter les dégâts de la première vague du COVID-19. Pr Ben Alaya en est le symbole. je suis certain que si elle avait décoré lors de la fête de de la femme, toute l'assistance se serait levée rien que pour lui rendre un vibrant hommage et à travers elle, à toutes les équipes qui se sont acharnés pour nous éviter une bien plus grande catastrophe. de tout cœur, Pr Ben Alaya je vous fait part de mon plus profond respect, et soyez certaine que dans les yeux des tunisiennes et des tunisiens, vous êtes tout simplement un ange gardien venu du ciel pour voler au secours de notre pays

NOUILI - 31-08-2020 12:44

.... sans oublier leur Chef Abdellatif MEKKI. et ce n'est que justice.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.