News - 10.08.2020

Mechichi a tranché : Pourquoi s’est-il résolu à former un gouvernement de compétences totalement indépendantes

Alors que de nombreux Tunisiens ne demandent rien de plus que de l’eau à boire, persister dans le jeu stérile des tiraillements partisans ne fait que creuser davantage le gap qui sépare la classe politique du peuple. Hichem Mechichi en a tiré la conclusion. Point de réponse effective aux revendications urgentes des Tunisiens sans recours à des compétences avérées, totalement indépendantes des partis politiques et de leurs agendas, pleinement dévouées, de toutes leurs énergies, aux priorités pressantes. C’est "un gouvernement d’accomplissement économique et social" que Mechichi s’est résolu à former et soumettre à l’aval du Parlement.

Les indicateurs fort clignotants au rouge ne font que le conforter dans son analyse. Avec une croissance négative d’au moins 6,5%, un taux d’endettement extérieur de 86% du PIB et un taux de chômage de 19%, la Tunisie sombre dans une descente accélérée aux enfers économiques et sociaux. Désenchantés après tant de fausses promesses, les Tunisiens ont perdu confiance dans les partis et la classe dirigeante hissée aux commandes. Place alors, à un exécutif compétent et efficient, se décide Hichem Mechichi, avec pour mission urgente de faire face à cinq grandes priorités.

1. Mettre fin à l’hémorragie qui fait saigner les finances publiques

2. Préserver les acquis du secteur public

3. Assainir le climat des affaires

4. Lutter contre l’érosion du pouvoir d’achat

5. Renforcer le soutien aux populations défavorisées.

La réalisation de ces cinq objectifs hautement prioritaires, Hichem Mechichi compte s'y atteler dans le respect de la primauté de la loi, avec le soutien des partis politiques, des organisations nationales et des élus de la nation, en toute proactivité avec tous les acteurs significatifs, et sous le contrôle de l’ARP. Au passage, il n’omet pas de rappeler que les partis et leurs députés auront toujours un rôle à jouer dans une démocratie. Mais, Mechichi semble les inviter à une trêve de gouvernement pour remplir une tâche non moins importante celle de soutenir la future équipe tout en la supervisant.

En cinq minutes, lors d’une déclaration à la presse, lundi en fin d’après-midi, à mis chemin de la période d'un mois qui lui est accordée, Hichem Mechichi a livré la conclusion de ses consultations et révélé son choix pour la constitution de son gouvernement. Un diagnostic perspicace qui l’autorise à une conviction résolue : compétence, indépendance et opérationnalité immédiate pour relever immédiatement d’immenses défis. C’est aussi, selon lui, le choix indispensable afin de garantir un minimum de stabilité gouvernementale à même de répondre à des urgences très fortes et faire face à des dangers redoutables.

Quelle sera la réponse des partis politiques et de leurs députés à l’ARP ? Hichem Mechichi a certainement sondé les différentes opinions. Des réticences ne manqueront pas à se manifester. Mais en prenant à témoin l’opinion publique qui a totalement rejeté les partis, il renforce ses chances pour emporter l’investiture du Parlement.
 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
3 Commentaires
Les Commentaires
Dr. Amine TLILI GUARRAOUI - 11-08-2020 02:12

Les partis politiques, qui poussent comme des champignons, tels des clans des cités ou encore des tribus nomades, ces partis ne sont plus habilités à gouverner. Aucune formation politique ne possède aujourd'hui les compétences requises pour sauver le pays. La Démocratie est aussi le recours à toutes les compétences Patriotes, que les partis politiques, à la limite de l'agonie ont rejeté depuis longtemps dans l'oubli. Le clientelisme de ces "partis politiques" ignorant l'art de la chose politique et optant pour la Trahison à outrance, y compri la haute trahison, ce clientelisme criminel finira par les effacer tous de la carte politique tunisienne avant même la fin de cette mandature. Hichem Mechichi est dans son droit Patriotique, son approche, Si les membres de son gouvernement sont réellement indépendants et aussi compétants, Son approche serait la plus grande Réussite de La Révolution Tunisienne. Dr. Amine Guarraoui

zitouni - 11-08-2020 08:52

Le nouveau premier Ministre a agit avec une sage décision. l' Etat doit fonctionner en toute indépendance de tous parti, les partis n’œuvrent jamais ni pour le bien du pays ni pour pour la prospérité des citoyens, les partis rien que pour renflouer leurs fouilles. C'est pourquoi, depuis le combattant suprême la Tunisie son peuple sen foncent constamment dans la pauvreté et la misère, alors qu'en réalité le pays a beaucoup d’atout. Nous disons à MONSIEUR MECHICHI Bon courage et s'est au pied du mur qu'on voit le maçon. Le rétablissement du pays au bout de trois cent jours.

Phefee - 11-08-2020 14:20

A la bonne heure !!! C'est une de meilleures nouvelles que j'attendais et qu'attende le peule tunisien depuis longtemps. Un gouvernement d'indépendants qui va s'attaquer aux problèmes et dossiers socio-économiques. Des indépendants qui vont être loin des tiraillements et des partages de pouvoir entre les partis politiques. On en a marre des surenchères d'Ennahdha, de ses exigences encore et toujours, de ses gourous assoiffés de pouvoir et qui sont nuls dans leur têtes. Comme si la tunisie n'appartient qu'à eux!! Or ils oublient que si les klebs tounis n'ont pas voté en leur faveur, ils seraient rangés dans les tiroirs d'oubliettes. De grâce M. Mechichi, ne tombez pas dans leurs filets et ne vous fiez pas à leurs jeux. Ils brandissent la carte des élections anticipées et ils savent bien qu'ils vont avoir leurs ailes brûlées en premier. Ils chutent et chutent et ne cessent de chuter dans les sondages. Ainsi que tous les autres députés, ils sont assis sur des sièges éjectables et ils risquent de tomber bien bas en cas d'élections anticipées. Alors, tenez bon, Monsieur Mechichi. Vous avez l'aval du président, de l'Ugtt, de l'UTICA, des présidents des différentes composantes et forces vives du pays, une large frange de la sociéte civile. Alors, lancez-vous M. Mechichi et de grâce, ne reculez pas. Vous nous donnez un bol d’air frais par ce temps caniculaire et surtout vous nous redonnez espoir qu’un jour, on retrouvera notre tunisie reconciliante, unie, cosmopolite, tendre, généreuse, accueillante. Notre souveraineté piétinée par la Turquie, le Qatar et le projet d’un nouvel empire ottoman. Inchallah, le nuage noir qui s’est propagé dans le ciel tunisien va bientôt se dissiper. Ce nuage va durer encore un peu, le temps d’assainir et de donner un coup de balai à toutes les ordures causées par les 10 ans d’un règne cahotique, nauséabond des islamistes et alliés, mais ce nuage va se dissiper bi hawl allah. Tounis aziza ou kouwya bi bnetha ou awledha illi ihibbouha ou ihibboulha el khir. J’ai préféré terminer par une phrase en dialecte tunisien et qui dit: la Tunisie est forte par ses enfants, filles et garçons qui la chérissent et ne lui veulent que du bien. Vive la tunisie. Vive la tunisie. Vive la tunisie libre et souveraine

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.