News - 25.11.2019

Samir Gharbi: A propos de notre démocratie…

Je vous invite à relire Platon et en particulier son traité sur La République (livre 8, sur les cinq formes de gouvernement). Selon lui, «la tyrannie naît de la démocratie». Et Socrate de préciser: «D’une liberté excessive, naît une grande servitude, la plus cruelle.» Ces philosophes grecs, qui vivaient il y a 2 500 ans, peuvent enrichir notre culture et notre réflexion sur ce qui se passe aujourd’hui en Tunisie et même dans le reste du monde…

Selon Stéphane Ratti(*), écrivain français, agrégé de lettres classiques, «cette mise en garde» a été reprise par un autre philosophe grec, Polybe, qui la théorisa ainsi: «La démocratie risque de se pervertir en régime autocratique. Lorsque les gens commencent à se passionner pour le pouvoir sans arriver à l’obtenir par eux-mêmes et grâce à leur compétence personnelle, alors ils dissipent l’argent pour appâter et corrompre les masses. La soif insensée de la gloire, ajoute Polybe, rend le peuple vénal et assoiffé de cadeaux.» Ce qui entraine, selon Polybe, la destruction du système démocratique.

Ça ne vous rappelle pas les cadeaux par milliers distribués aux électeurs pour qu’ils votent pour tel ou tel?

Quelle solution?

Stéphane Ratti écrit dans sa dernière tribune sur le «populisme» que le peuple a aussi les moyens de déjouer ce processus grâce à un pouvoir particulier qu’il est le seul à détenir et qui est d’ailleurs le seul moyen de préserver sa civilisation. «Le peuple, selon Polybe (livre 6), est le seul maître des honneurs et des peines». C’est le peule qui a fait tomber Ben Ali.

«La distinction des valeurs, le jugement politique et le maintien de la concorde, si le peuple le décide, sont entre ses mains les meilleures armes pour sauvegarder la démocratie», conclut Stéphane Ratti.

Samir Gharbi

(*)Publiée dans le Figaro du 23/11. Stéphane Ratti est professeur à l'Université de Bourgogne et chargé de conférences à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS). Historien et philologue, il est l'auteur d'une centaine d'articles parus en France et à l'étranger. Voir son recueil «Esprit libre» où il traite de la morale politique, de sujets de société, des humanités… De petits essais, brefs et profonds. Ed. EUD. 10 euros.

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
Touhami Bennour - 26-11-2019 14:39

on ne voit pas les erreurs de Gaulle, de Cherchill, de Roosevelt. ils sont trop grands. Tout autre c´est du culte de la personnalité.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.