News - 24.11.2022

Des icônes du football mondial: Yachine, Fontaine, Pelé et Beckenbauer

Yachine

Lev Yachine est à ce jour la résonance la plus forte de la catégorie des gardiens de but. Sa morphologie, son élégance, sa souplesse et son anticipation ont fait de lui un gardien de but de classe. Son aura est telle qu’Eusebio, l’attaquant portugais, est allé le saluer dans les buts après l’avoir trompé sur penalty et assuré la troisième place au Portugal au Mondial 1966. Comme pour s’excuser…
Yachine a évolué au Dynamo de Moscou jusqu’à l’âge de 42 ans.

Naissance: 22 octobre 1929,

Décès: 21 mars 1990
Club: Dynamo Moscou (735 matches)
Sélections: 78 matches, de 1954 à 1967

Fontaine

Le gamin de Marrakech avait raison de rejoindre la France et y mener une carrière prodigieuse. Just Fontaine s’est illustré comme une machine à marquer des buts et son opportunisme a permis à la France de nourrir des ambitions en 1958 lors de la Coupe du monde au Suède. Ses treize buts n’ont pas suffi pour propulser la France en finale. La faute est au Brésil et son jeune prodige Pelé qui ont barré la route aux tricolores. Mais ces treize buts demeurent un record difficile à battre et une enseigne quasi éternelle pour le joueur. Avec 30 buts en 21 sélections, il détient aussi le ratio le plus élevé de l’histoire : 1,42 but par match.

Naissance: 18 août 1933 à Casablanca
Clubs: USM Casablanca, OGC Nice, Stade de Reims, de 1950 à 1962 (283 matches, 259 buts)
Sélections: 21 matches, de 1953 à 1960 (30 buts)

Pelé

EdsonArantes Do Naccimento est le Roi Pelé. A Santos, il n’a pas mis beaucoup de temps pour s’illustrer. Même ses entraîneurs se sont rendus à l’évidence : ils ne peuvent rien lui apprendre. A moins de dix-huit ans, il s’offre une place de titulaire et conduit le Brésil vers un sacre longtemps caressé. Deux autres trophées suivent en 1962 et 1970, mais le destin le prive de faire une phase finale entière en 1962 et 1966. En 1966, il part en Angleterre sans ses coéquipiers, les dirigeants ayant pris la précaution de se prémunir contre une éventuelle catastrophe aérienne : s’assurer ou Pelé ou l’équipe. Le terrain en a décidé autrement.

En 1970, Pelé offre au monde entier une prestation inoubliable avec ces six matches d’une facture inégalable et quelques prouesses techniques dont il a seul le secret.

Naissance: 23 octobre 1940 à TrêsCoracoës
Clubs: Santos, Cosmos New York, de 1956 à 1977, 720 matches (680 buts)
Sélections: 92 matches, de 1957 à 1971 (77 buts).

Beckenbauer

Le Kaizer est sans doute la plus grande personnalité sportive de l’Allemagne. Joueur de charme, leader, Franz Beckenbauer a pu transformer son talent de joueur en manager aux multiples facettes : entraîneur, président de club, entrepreneur, etc.

La carrière du joueur se confond quasiment avec le renouveau du football allemand dans les années soixante. Libéro sans égal, il irradiait son équipe par son assurance et sa maîtrise. Le bilan de sa carrière est des plus éloquents et son titre d’empereur n’est nullement usurpé.

En 1990, il rattrape le Brésilien Zagalo en étant le deuxième à remporter la Coupe du monde en tant que joueur et entraîneur.

Naissance: 11 septembre 1945 à Munich
Clubs: Bayern Munich, Cosmos New York, Hambourg SV, de 1964 à 1983, 737 matches (97 buts)
Sélections: 103 matches, de 1965 à 1977 (14 buts)

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
Abdelkader - 24-11-2022 18:58

Manque à l'appel Diego Armando Maradona , joueur de génie et homme engagé , à l'instar de Mohamed Ali

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.