News - 12.08.2022

Jica: Un partenaire de longue date au service du développement de la Tunisie

Le pont Radès-La Goulette, les centrales électriques de Radès, la protection du Grand Tunis contre les inondations, la station de dessalement de l’eau de mer de Sfax, ou encore les 500 volontaires envoyés au fil des ans en Tunisie, portent tous une même empreinte: la Jica, dans le cadre de la coopération entre la Tunisie et le Japon. Ce ne sont là que des symboles forts, parmi tant d’autres actions, d’un soutien effectif et continu à multiples facettes.

L’Agence japonaise de coopération internationale (Jica) est en effet l’un des plus grands organismes d’aide bilatérale à soutenir le développement socioéconomique des pays en développement dans différentes régions du monde. Elle opère dans 150 régions et pays dans le monde, dont 49 pays bénéficiaires en Afrique, y compris son bureau en Tunisie ouvert depuis 1975.

La coopération est fournie sous forme de projets de coopération technique, de coopération financière et de dons. Les activités de la Jica en Tunisie s’articulent autour de deux piliers : la réduction de la disparité régionale par l’amélioration du niveau de vie et la promotion du développement régional, et la croissance économique par l’aménagement d’infrastructures économiques et le développement des ressources humaines.

L’organisation de la Ticad 8 en Tunisie est une bonne opportunité pour montrer le potentiel du pays en tant que portail vers l’Afrique et pour tisser des partenariats stratégiques Afrique-Japon-Tunisie. En marge de la conférence, 26 évènements parallèles en ligne seront organisés par la Jica et traiteront plusieurs sujets se rapportant à la construction d’une économie résiliente post-Covid, au développement des infrastructures et de l’investissement, à la promotion de la digitalisation, au changement climatique, à la promotion de l’énergie verte, au développement du secteur privé, et autres sujets d’actualité.

Focus sur de grands projets significatifs entrepris par la Jica en Tunisie.

Électricité 

Deux centrales électriques ont été construites dans le cadre de la coopération financière, avec des conditions très favorables. Une première à Radès, financée par un prêt de la Jica, a été mise en service depuis 1987. Une deuxième centrale électrique à cycle combiné   fonctionnant avec une turbine à gaz et une turbine à vapeur sera bientôt inaugurée à Radès et aura une capacité de production d’environ 450 MW. Elle est construite par de grandes entreprises japonaises.

Plus de 30 000 véhicules empruntent chaque jour le pont Radès-La Goulette

Sommaire du dossier Ticad 8

• 1 •
Samir Saïed Ministre de l’Économie et de la Planification

• 2 • Kaïs Darragi Coordinateur général de la Ticad 8

• 3 • Shimizu Shinsuke Ambassadeur du Japon à Tunis

L’Agence japonaise de coopération internationale (Jica)

• 4 • Hédi Ben Abbès Président de la Chambre de commerce et d’industrie tuniso-
japonaise (Ccitj)

• 5 • Mohamed Ouertatani Président de la Tunisia Investement Authority (TIA)

• 6 • Abdelbasset Ghanmi Directeur général d’Invest in Tunisia Agency- Fipa

• 7 • El Borni Salhi Directeur général de l’Agence tunisienne de coopération technique (Atct)

Le pont Radès-La Goulette, le plus grand projet d’infrastructure à Tunis reliant les banlieues nord et sud, a été financé par la Jica et construit par des sociétés japonaises de renommée mondiale.  Ce superbe ouvrage, chef-d’œuvre unique en Tunisie et en Afrique, est construit avec une structure extradossée soutenue par des haubans. Ouvert à la circulation depuis 2009, il est utilisé par environ 30 000 véhicules par jour. 

Eau : des projets d’une réelle valeur ajoutée

Partenaire majeur dans le secteur de l’eau en Tunisie, la Jica finance le projet de construction de la station de dessalement d’eau de mer à Sfax par un prêt de 36.676 milliards de yens, équivalant à environ 800 millions de dinars tunisiens. Il permettra le traitement de 100 000 m3/jour d’eau de mer extensible à 200 000 m3/jour au profit d’environ 600 000 habitants de la région.

De plus, le projet d’amélioration de la desserte en eau potable des centres urbains vise à améliorer et renforcer les performances des infrastructures vieillissantes d’approvisionnement en eau potable de 33 villes réparties dans 19 gouvernorats pour une population estimée en 2030 à 2,7 millions d’habitants.

Par ailleurs, le projet de protection du Grand Tunis contre les inondations vise à atténuer les dégâts engendrés par les eaux et devrait bénéficier à environ 670 000 habitants de la partie ouest du Grand Tunis, en améliorant le contrôle des inondations ainsi qu’en construisant un nouveau canal d’évacuation du lac Sijoumi vers l’oued Méliane.

Kaizen, une nette amélioration de la productivité dans l’industrie, à plus de 80%

La Jica a mis en œuvre des projets tels que Kaizen pour l’amélioration de la qualité et de la productivité dans l’industrie. Il a d’ores et déjà réussi à améliorer de plus de 80% la productivité dans pas moins de 80 entreprises pilotes des secteurs électrique, mécanique, chimique et textile.

Avec Ninja, aider les start-up à apporter des solutions innovantes

En outre, et dans le même souci de soutenir l’entrepreneuriat en Afrique, la Jica a lancé en 2020 le projet Ninja (Next Innovation with Japan). Son objectif est d’encourager les entrepreneurs dont les activités peuvent apporter des solutions à des problèmes sociaux et créer des emplois de qualité. A cet effet, un concours de plan d’affaires a été lancé pour les entreprises émergentes de 19 pays africains, en lien avec la pandémie de Covid-19. Parmi 2 713 entreprises candidates, 5 start-up tunisiennes ont été sélectionnées et ont pu bénéficier d’un financement allant jusqu’à 30 000 USD.

La santé, une autre priorité

Dans le domaine de la santé, et pour faire face à la pandémie de Covid-19, la Jica a commencé la coopération dans le secteur de la santé, offrant des équipements médicaux de haute technologie à l’hôpital Charles-Nicolle et à l’Institut supérieur des technologies médicales de Tunis (ISTMT).

Envoi de volontaires

Initié en Tunisie depuis 1975, le Programme des volontaires japonais (JOCV) a depuis lors totalisé plus de 500 participants. Ils sont affectés pour une mission de deux ans et opèrent dans divers secteurs, notamment le social, le culturel ou le sportif, en étroite collaboration avec leurs homologues tunisiens. Suspendu provisoirement à cause de la pandémie, le programme vient de reprendre ses activités.

Une grande opportunité, Ticad 8 à Tunis

En tant que plateforme de dialogue sur le développement se traduisant par des actions directes pour les Africains, les initiatives de la Ticad ont donné naissance à une multitude de projets de développement, à l’instar de projets d’accès à l’électricité, du renforcement de la connectivité et de l’intégration de l’économie régionale par le développement de corridors, pour l’amélioration de la qualité de vie en garantissant un accès sécurisé à l’eau potable ainsi qu’aux infrastructures médicales et de santé. Ces initiatives ont également eu un impact significatif sur les projets de la Jica en Tunisie.

Lire aussi

Faire de la Tunisie une plateforme de coopération: Tunisie • Japon • Afrique

Samir Saïed : TICAD8, identifier de nouvelles perspectives de partenariat

Kaïs Darragi, coordinateur général de la Ticad 8: Nous œuvrons en faveur d’une grande réussit

Shimizu Shinsuke, ambassadeur du Japon à Tunis: Le Japon, la Tunisie et l’Afrique, de larges perspectives



 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
Pochpoch - 14-08-2022 11:17

En 1945 ce pays était presque en ruine. En moins d’un quart de siècle, Le Japon est devenu une grande puissance industrielle. Leur secret: le sérieux, l’acharnement au travail, l’anticipation, le perfectionnisme, l’évaluation continue au niveau de toute la pyramide et surtout, surtout le patriotisme

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.