News - 27.06.2022

Dr Malt Gaïer - La fondation Konrad Adenauer et la Tunisie : une si longue histoire, et un grand potentiel (Album photos)

La fondation Konrad Adenauer (KAS) vient de célébrer le 40ème anniversaire de l’ouverture de son bureau à Tunis. L’évènement a été marqué par une soirée au musée de Carthage, en présence notamment du ministre de l’Éducation nationale, Fethi Sellaouti. Dans son allocution introductive, Dr Malte Gaïer, représentant résident de la Fondation en Tunisie a rappelé l’historique de la coopération bilatérale et esquissé des perspectives d’avenir.
S'il y a des endroits dans le monde où vous pouvez sentir le "souffle de l'histoire", l’éternelle Carthage est certainement l'un de ces endroits.
Au cours de ces semaines, nous ne célébrons pas seulement le 40ème anniversaire de la KAS en Tunisie, mais également, au niveau international, le début de notre travail international en tant que KAS il y a 60 ans.

C’est à cette époque que les premiers bureaux de la KAS ont été créés à l'étranger, au Venezuela. Depuis lors, la KAS a toujours été « au cœur » de presque toutes les grandes transformations politiques et sociales et a pu apporter un soutien sur place.

Le modèle des fondations politiques est quelque chose très allemand et unique au monde. Je souhaite également la bienvenue aux représentants des autres fondations allemandes et je tiens à remercier Son Excellence, l'ambassadeur Peter Prügel et le personnel de l'ambassade d'Allemagne et de toutes les autres organisations allemandes ici à Tunis pour la bonne coopération et la collégialité !

La KAS est arrivée à Tunis il y a 40 ans, sur invitation du gouvernement tunisien. A l'époque déjà, mes prédécesseurs ont trouvé ici l'hospitalité, la tolérance et l'ouverture au monde. La Tunisie était déjà à l'époque la plaque tournante de l'Europe, du Proche-Orient, du monde islamique et de l'Afrique. Nous avons également géré des projets au Maghreb à partir du bureau de Tunis.

En 2011, la Tunisie n'est pas la seule à être entrée dans une nouvelle phase de son histoire. La KAS a également changé et nous nous sommes considérablement développés en Tunisie. Les années après la révolution ont été pleines de moments de renouveau et d'euphorie. Des réalisations importantes tel que la mise en place d'institutions, de partis politiques et d'une constitution ont suivi.

Et puis commençait le temps de travailler sur la transformation sociale, économique et politique qui était tellement importante, avec tous ses succès et ses revers.

Le nouveau récit de la Tunisie de demain

Nous ne parlons pas seulement d'histoire, mais aussi du présent et de l’avenir : la Tunisie se trouve aujourd'hui à un tournant et peut-être dans la phase la plus importante de son histoire : Quel sera le nouveau récit de la Tunisie de demain ?
Il est clair que chaque récit de la Tunisie de demain doit inclure des changements, des réformes et de la prospérité et sécurité sur la base d'un ordre. Il doit trouver une réponse aux besoins des gens - à leur désir de changement. L'histoire de la Tunisie de demain doit susciter l'espoir et la confiance chez ceux qui sont aujourd'hui prêts à quitter leur pays.
Il en résulte la responsabilité de trouver des réponses et des solutions : Il s'agit d'une tâche énorme que personne ne peut accomplir seul, c'est une tâche commune.

Nous voulons remercier ceux qui considèrent cette mission comme la leur ! Les nombreuses organisations et personnes tunisiennes, tous les partenaires, anciens et nouveaux, que nous avons pu rencontrer et avec lesquels nous avons travaillé en tant que fondation pendant 40 ans. Cette collaboration est la colonne vertébrale de nos activités ici en Tunisie et n'est possible que grâce à elle. Plusieurs projets ont vu le jour depuis lors, grâce à cette merveilleuse relation et à ce vaste réseau.

Nous sommes contents et fiers de vous avoir parmi nous aujourd'hui. Votre travail et votre succès est perçu en Tunisie et à l'international. Il sert d'exemple aux autres et il est plus important que jamais pour votre pays.
Tout cela n'est possible que grâce à la collaboration constructive de nos équipes sur place. À leur longue expérience et à la confiance qu'elles accordent à la KAS. Dans ce sens, un grand merci à toute l'équipe de la KAS en Tunisie ! Merci pour votre grand engagement, votre fiabilité et votre esprit de corps !

Une année de décisions importantes

Pour nos deux pays, cette année est une année de décisions importantes et malheureusement, beaucoup de choses qui doivent être décidées.

Outre la pandémie, la guerre d'agression menée par la Russie contre l'Ukraine – et donc aussi contre l'Europe - y a largement contribué. La guerre de Poutine est un événement mondial. 
Ses répercussions économiques, sociales et politiques négatives sont déjà plus graves que celles de la pandémie. Nous nous trouvons actuellement à l'apogée d'une rivalité entre systèmes.

C'est le nouveau grand conflit de notre époque, qui nous occupera encore longtemps. 

Mais une crise aiguise aussi notre regard sur l'essentiel. Sur ce qui est vraiment important pour nous. Une crise nous pousse à nous serrer les coudes et à unir nos efforts et nos forces.

Le temps des crises est le temps des héros ! Konrad Adenauer a dit qu'en temps de crise, nous avons besoin de décideurs qui donnent l'exemple aux autres en ayant "la tête froide et le cœur chaud".

Ils doivent prendre des décisions mûrement réfléchies sur la base de l'expérience et d'une analyse sobre. Ils font confiance à la science et tiennent compte des avis des autres. Mais ils doivent prendre aussi sur la base de leur conviction des décisions avec passion, détermination et courage - contre l'opposition lorsque cela est nécessaire.

Un autre de ce genre était Helmut Kohl, le chancelier de l'unité allemande : aujourd'hui, 16 juin, nous commémorons à la KAS l'anniversaire de sa mort il y a cinq ans. Kohl a lui aussi rendu possible l'impossible.

Investir dans la jeunesse

Si nous appliquons la recommandation d'Adenauer à la situation actuelle, il est clair que nous aurons besoin de beaucoup de ce modèle de décideur politique aujourd'hui et encore davantage demain. 

L'investissement dans la jeunesse et donc dans les personnalités, les décideurs et les influenceurs de demain est une nécessité. Nous ne pourrons pas comprendre de nombreux développements futurs si nous ne comprenons pas la jeunesse d’aujourd'hui. 

Pour notre travail, cela signifie que nous devons rester en mouvement et apprendre chaque jour.

Mais notre seul objectif ne peut pas être d'assurer seulement un minimum vital aux jeunes Tunisiens. Cela ne satisfait pas durablement les jeunes. Et cela ne nous satisfait pas non plus. Il faut plutôt créer les conditions à long terme qui permettent au talent, aux idées et à la créativité tunisienne de s'épanouir librement. Nous savons tous que la Tunisie a ce potentiel.

Si nous parlons beaucoup de l'histoire, du présent et de l'avenir, il est clair que la KAS "pense en termes de générations". Et c'est le deuxième appel que je vous lance ce soir : Nous avons avec - et grâce à vous - une histoire commune et un héritage riche. Ensemble, considérons ce trésor de personnalités, d'expériences, de valeurs et d'idées comme un engagement. Pour notre avenir commun et celui de nos pays. Avec la tête froide et le cœur chaud !


 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.