Opinions - 26.11.2021

Mohamed Adel Chehida: Couples mixtes, choix d’une vie

Wikipédia: le terme de mariage mixte se rapporte à la nationalité, race, couleur de peau, ethnie et/ou religion du conjoint.
Musée National de l’histoire et de l’immigration: la définition retient l’union de deux personnes de nationalité différentes.

J’ai suivi, avec horreur, comme tout le monde ici en Italie, la tragédie d’une famille où un tunisien a assassiné ses deux enfants, sa femme italienne et sa belle-mère avant de se suicider.
Le 25 novembre est la journée internationale contre la violence contre les femmes, violences non seulement physiques mais aussi psychologiques et je me suis surpris à penser à toutes les femmes étrangères qui ont suivi par amour un homme tunisien dans son pays natal. L’une d’elle m’a fait part récemment de sa détresse, elle a été empêchée par son mari de revenir en Italie depuis presque dix ans. Elle n’est certainement pas la seule dans ce cas.

Je pense aussi aux déchirements que peuvent vivre les enfants des couples mixtes qui se séparent. Que de cas dramatiques d’enfants kidnappés par l’un des parents qui rentre clandestinement dans son pays d’origine. Des histoires aussi sordides les unes que les autres.

Répondant à la question, que pensez-vous Majesté des couples mixtes, y êtes-vous favorable ? Le roi Hassan II (paix à son âme), lors de “ l’heure de vérité” a répondu sans aucune hésitation NON, parce que d’après lui, si un couple réussi, cent échouent !  Après 20 ans de mariage mixte,l’auteur de ces lignes réalise sa chance de faire partie des 1%.

Chaque mariage a ses secrets et répond à la règle physique des équilibres instables. Ces équilibres, entre deux personnes qui se choisissent, en l’absence du traditionnel et rassurant tissu familial traditionnel en cas de couple mixte, peuvent difficilement être maintenus sur la durée que par l’amour. Entendez par amour projet commun, respect de l'autre pour ce qu'il est et complicité. Tous les couples, qu'ils soient mixtes ou non, ne peuvent pas durer sans la patience, les concessions, les efforts de chacun et la réinvention du projet commun, une dynamique essentielle aux couples pour durer. un effort particulier est absolument nécessaire à la pérennité de ce type d'alliance. Il est vital et doit être fourni au début de la relation et surtout avant l’arrivée des enfants.

Au début de toute relation,  c'est l'amour qui masque les divergences. Et si on perçoit des divergences, les deux pensent secrètement que le temps fera son effet pour convaincre l’autre et l’amener là où il souhaite l’amener. Ceci constitue un faux départ et minera tôt ou tard le couple. Ce n’est pas spécifique aux couples mixtes mais les conséquences de ces malentendus (souvent culturels) peuvent être plus dramatiques pour les couples mixtes.

Méfions-nous des généralisations, chaque couple a sa propre dynamique à un temps donné et dans une situation particulière. De même, je ne m'attarderai pas ici sur les mariages blancs et autres combinaisons pour régulariser une situation administrative ou encore des mariages arrangés entre personnes issues de la même communauté. Idem pour le cas de la fille musulmane qui épouse un homme de religion différente. 

Sans vouloir énumérer les inconvénients (risques) des mariages mixtes, peut-être par naïveté ou de façon simpliste mais je ne souhaite parler que d’une relation amoureuse sincère entre deux êtres qui veulent s'unir pour le pire et le meilleur.

A ceux là et pour qu'ils ne fassent pas du mal ou fassent du mal aux autres, pour que ce projet réussisse, je dis : il est important de parler sereinement de tous les sujets concernant leur futur et d’avoir le courage d’affronter les questions qui fâchent sans passion, avec la lucidité qui s’impose. Facile à dire oui mais il faut essayer. Dans quel pays allons- nous vivre ? Quels rites du mariage allons-nous adopter ?  La religion des enfants, la circoncision des garçons et même pousser plus loin et parler du cas où un jour les choses n’iront pas bien. Les visites au pays d’origine du conjoint sans fards ni artifices sont essentielles. Avant et après la rythmicité, le cadre, elles sont souvent la source de tensions terribles dans le couple. Avant le mariage, l'ambiance des vacances est trompeuse, les restaurants, les plages et les parasols masquent la réalité. Les conditions socio-économiques, la place (l’ingérence) de la fratrie, des cousins, des amis d’enfance n’est pas la même dans toutes les cultures. Le fameux malentendu culturel est omniprésent.

Parfois, devant le refus ou l’opposition des familles, le couple d’amoureux se renferme dans une sorte de coquille protectrice s’éloignant de la réalité. Un jour ou l'autre, le temps faisant son effet, la coquille se fissure.

Si le rite de mariage civil pose peu de problèmes, le mariage religieux, à la mosquée ou à l’église catholique, exige du couple à suivre un parcours particulier, des entretiens pré matrimoniaux en couple puis séparément, dans certains cas la conversion de l’autre est même imposée par l'autorité religieuse ou la famille.

Et même si l’idée d’imposer des entretiens pré matrimoniaux avec des psychologues ou mêmes des avocats peut sembler grotesque surtout quand on est follement amoureux, plus tard le couple peut réaliser combien, ces rencontres avec une tierce personne ont été d’un grand apport et ont peut-être clarifié des choix. Les “ Stress Test de la solidité du couple” (terme utilisé par les banquiers pour tester la solidité d’une banque) en quelque sorte.

Parce qu’ils sont issus de cultures et de sociétés différentes, les conjoints doivent réaliser que leur volonté de partager la vie de l’autre s'oppose souvent aux choix des parents. Il est donc fondamental que dès le départ, chacun des conjoints comprenne que toute décision prise doit l’être dans l’intérêt du noyau familial indépendamment des désirs et de la pression familiale. C'est un prix à payer et particulièrement dans les cultures où l'individu est perçu comme un membre d'une communauté et non comme une personne autonome.

Certes, ce que je décris là pourrait être pris pour une chronique d’un divorce annoncée mais malheureusement c'est la vraie vie.

Pour bâtir sur des bases solides une relation faite de respect mutuel des différences et des écueils que l’avenir pourrait nous réserver, pour éviter beaucoup de souffrances surtout aux enfants mineurs, il faut avoir le courage d’aborder ces questions.

A plusieurs reprises je me suis demandé si un jour le temps revenait en arrière, est ce que je ferais le même parcours avec la même femme, celle qui partage ma vie depuis 20 ans. Et si je vous dévoile ce secret c’est que vous avez deviné la réponse, la réponse a été à chaque fois oui, mille fois oui ! Pour quelles raisons, mais parce que simplement je n’ai pas épousé une italienne ou une chrétienne mais une femme que j’aime et que je respecte pour ce qu’elle est et pas ce que je veux qu’elle soit et last but not least parce que nos enfants sont le fruit de cet amour.

Pour toutes ces raisons et malgré les obstacles et les risques potentiels, je ne conseillerai à personne de renoncer à l'âme sœur, à celui ou celle qui fera son bonheur, bref de passer à côté de la vie.

Mohamed Adel Chehida

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.