Hommage à ... - 29.10.2021

Habib Hmima: Le photojournaliste de l’insolite

Par Mohamed Hammi - Né le 18 février 1952 à Tunis, Habib Hmima a fait ses études secondaires au lycée Sadiki où il fera la connaissance d’une bande exceptionnelle de camarades de classe férus d’art. Tunis était, au début des années 1970, en ébullition culturelle, et l’organisation de «La Jeunesse scolaire» redoublait d’activités. Tous se retrouvaient aux maisons de la culture Ibn-Rachiq et Ibn-Khaldoun pour s’adonner au théâtre, à la musique, au chant, à la poésie et aux nouvelles. Chedly Ben Younes, Abdelkader Asli, et autres Lotfi Bouchnak côtoyaient les Jalila Baccar, Fadhel Jaïbi, Fadhel Jaziri, Raja Farhat, Raouf Ben Amor, Abdellatif Ben Ammar et Omar Khelifi...

Dans ce tumulte créatif, Habib Hmima exercera de multiples talents, gagnant l’amitié de tous. Il tâtera divers arts, participera à des émissions télé, et commencera à se faire un nom. Mais, c’est de la photo qu’il sera le plus féru. Son sens de l’inédit, l’intelligence de ses angles et la qualité de ses photos le feront rapidement repérer par les journaux de la place et de grandes agences de presse. Coup sur coup, Habib Hmima sera sollicité par le journal La Presse, pour les sections culturelles et les pages sportives, ainsi que par l’agence Reuters qui cherchait un bon photojournaliste. Il sera le premier photographe de presse à lui prêter ses services. Mais, rapidement, dépité par la couverture de l’actualité politique, il préfèrera se consacrer à la culture et au sport.

Pas un festival, pas un évènement sportif où Hmima n’est pas présent, mettant toujours une ambiance conviviale, lançant à chacun un bon mot. Pour nous tous, il était le confrère, l’ami. Guère jaloux des autres, il prêtait assistance aux autres photographes, n’hésitant pas à prodiguer ses conseils aux jeunes débutants.

Aux journalistes, il apportait des compléments d’information, des précisions, des détails croustillants qui, en plus de ses photos, vont étoffer leurs articles. Quant aux vedettes du sport et du spectacle, il les couvait de son regard affectueux et de son sourire encourageant, leur donnant par ses photos une large notoriété. L’amitié et le sourire, toujours en plus.

Toujours à l’affût du moment magique, Habib Hmima fixe l’instant, capte l’émotion. Ses photos seront partout, en Tunisie et à l’étranger. Se mettant à l’heure du numérique, il saura se familiariser avec ses opportunités et ses contraintes, et bénéficier de son instantanéité et sa large diffusion. Sans pour autant abandonner l’argentique, gardant une passion éternelle pour la photo en noir et blanc.

Un grand photographe, historien de l’instant, nous quitte. Allah Yerhamou.

Mohamed Hammi
 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.