Opinions - 17.02.2021

Résolution mathématique des problèmes neuro-économiques d'une compagnie aérienne TA++

Par Hafedh Abdelmelek - Dans le monde économique et neuro-économique l’efficacité personnelle d’un Directeur Général, au sens où nous l'entendons ici, consiste à obtenir dans son environnement post-révolution un effet conforme à son contrat-programme, à ses projets et a ses propos. Dans ce contexte ayant une allure globalement chaotique, le bilan émotionnel et de personnalité permet d'obtenir une photographie très globale du fonctionnement psychologique, émotionnel et créatif d'une personne avant, durant, et après l’occupation d’un poste de décision et une perception au temps zéro de l’entreprise au cours de la première journée de travail. Il faut évaluer un bilan émotionnel complet de l’entreprise et surtout sa capacité à convertir par ses ressources humaines les émotions en intelligence dans un contexte économique et social difficile et instable conformément à l’équation sur l’émointelligence (Abdelmelek et al, 2021). L’équation permet de mesurer le quotient émotionnel (QE) et le quotient intellectuel (QI), d'analyser les capacités cognitives et intellectuelles des dirigeants, du personnel, et des interférent externes en phase avec des acteurs internes, comprendre où se situent ses difficultés et de mettre en évidence une éventuelle stratégie émotionnelle puis intellectuelle.

Les performances émotionnelles puis intellectuelles sont analysées afin de déterminer dans quels domaines il est performant ou moins à l'aise (secteurs de vulnérabilités, forces, atouts…etc.). L’équation permet de comprendre ce qui peut mettre le Directoire en difficulté durant l’exercice de ses fonctions et de proposer des stratégies émotionnelles puis techniques.

L'analyse psychométrique avec l’Equation sur l’émointelligence, va permettre de comprendre pourquoi et comment le Directoire et le personnel ne peuvent pas exploiter au mieux leurs ressources intellectuelles.

Conformément à l’Emointelligence Equation (Abdelmelek et al, 2020 ; 2021) on comprendra aisément que cela demande une bonne modulation des paramètres de l’Equation à savoir I : Intelligence, E : Emotion, Alpha…etc. Le calcul des paramètres de l’Equation nécessite d’abord une évaluation objective de plusieurs points : i) le niveau de l’éducation, des valeurs et surtout le sens de la responsabilité, ii) la valeur réelle des compétences pour la résolution des problèmes du terrain et iii) la capacité des acteurs à les engager dans l'environnement par la communication et par l'action pour créer une économie solide et durable. Ces trois paramètres cardinaux (I, E, Alpha) constituent les piliers de l’équation. L’équipe actuelle repose sur trois cercles (Pilotage, Personnels, Interférences externes) en dysharmonie totale avec la crise du pays, du domaine aérien, et de la réalité des citoyens. L’équation prévoit qu’un gestionnaire dépourvu d’un ou de plusieurs points d’appui échouera dans l’exercice de ses fonctions. Dans le monde économique, il est important de rappeler que l’usage des théories, de modèles, des connaissances et des équations ont comme finalité l’exécution d’une ou de plusieurs taches pratiques et surtout arriver à résoudre les problèmes cruciaux et chroniques de la compagnie aérienne TA++ par une admission urgente à une clinique entreupreunariale ou une consultation immédiate à domicile (au siège de la compagnie). Durant l’examen clinique de l’entreprise, le docteur effectuera sa consultation dans le calme absolu pour ne pas nuire à la santé de l’entreprise par des réactions violentes et douloureuses et doit avancer rapidement son pronostic et inscrire des médicaments ou des traitements sur une ordonnance.

Une ordonnance, dans le domaine de la médecine, représente l'ensemble des prescriptions d'un professionnel de santé. C'est un document qui permet au patient de connaître les détails de son traitement et au pharmacien de délivrer les produits correspondants. La pratique médicale est organisée par l’Ordre. Par conséquent, la clinique entreupreunariale doit éviter le désordre et réduire le bruit de fond qui fait basculer l’Alpha de l’Equation à des valeurs négatives non compatibles avec le climat de l’innovation, de la production et de la réussite. L’usage des équations est fréquent en économie et en neuro-économie. Chaque acteur qu’il soit Directeur, Personnel, usager ou occupant autres fonctions doit trouver un point d'appui, de la stabilité desquels dépendront la force et la précision de l'impact des actions correctives développées en un temps bien limité. La diminution du temps dans l’équation peut être obtenue par une augmentation des émotions avec des alpha positifs (émotions positives) des différents intervenants et c’est l’effet qui doit être recherché par l’Etat et le Directoire. En revanche, le temps augmente par la diminution des émotions et des valeurs négatives de l’Alpha (émotions négatives).

Mathématiquement, en ce qui concerne l’efficacité personnelle, on ne peut pas échapper à une évidence que le point d'appui est en nous-mêmes et il faut booster les émotions et augmenter la valeur du paramètre Alpha pour l’intégralité des acteurs. C'est notre "assise personnelle", cette stabilité sur laquelle nous pourrons appuyer la puissance que nous saurons développer dans la réalisation des projets et la réussite de la compagnie TA++. C'est en partant de ce constat simple qu’on veut inclure dans l’équation les influences négatives qui diminuent la valeur E et Alpha. La compagnie TA++, dans sa forme classique à trois points d’appuis et évoque trois idées :

i) TA++ est stable, si ses trois cercles sont solides et en harmonie ayant les mêmes compétences, émotions et alpha

ii) La faiblesse ou l’inégalité d’un cercle suffit pour faire échouer les projets qui fonctionnement correctement dans les pays développés

iii) Le présent modèle évoque une position peu confortable, qui ne permet pas aux cercles de passer beaucoup de temps dans l’innovation et la rentabilité, chose fréquemment demandée en économie.

Cercle N°1 Directoire : Avoir une bonne éducation, des valeurs et surtout le sens de la responsabilité

La responsabilité en économie est globale (Directoire, Personnel, Interférences externes), elle est définie comme la capacité à considérer toute situation comme résultant de ce que l'on a dit et fait, et de ne jamais considérer que le changement viendra de l'extérieur ou chercher un bouc émissaire. Autrement dit, qu'une situation est le résultat de choix des trois cercles et ne persiste que si on l'accepte ou on ne fait pas le nécessaire pour le changement. Restons sur un plan strictement d'efficacité : être responsable signifiera pour nous de ne pas subir les situations indépendamment de la conjoncture comme le cas de la gestion des avions, des équipements, du personnel avec des approches chaotiques basée sur l’ignorance et la pifomètrie donc il faut favoriser le savoir, les bonnes manières et les manuels de procédures pour augmenter le I par l’augmentation de E et de Alpha. Quelle que soit la vérité sur le sujet ou sa réalité, accepter d'adopter le point de vue que rester dans une situation donnée procède toujours d'un choix, non d'une fatalité, est la seule voie possible de sortie. C'est un point de vue qui n'est pas trop difficile à adopter dans le cadre d'un plan d'action, mais dont on décroche dès qu'il s'agit de sujets plus graves comme une situation sociale ou économique, pire encore, de santé économique ou neuro-économique. Pourtant, plus on peut développer cette aptitude, dans tous les domaines, plus elle marque une capacité à agir plutôt qu'à subir, à entreprendre plutôt qu'à se plaindre, et assure ainsi une concentration de son énergie sur des issues positives.

La responsabilité consiste à savoir établir un juste pouvoir de choix et d'initiative et de ne pas rester enfermé dans la position de se plaindre avec des émotions et des alpha négatives de l’équation.

Cercle N° 2 Personnel : Développer plusieurs émotions positives et des compétences pour la résolution des problèmes de l’entreprise et non pas des considérations purement philosophiques ou idéologiques

Nous définirons ici l'intégrité personnelle comme une cohérence entre la pensée, les communications et les actes pour favoriser des émotions et des alphas positifs de l’équation. Une cohérence totale entre ce que l'on croit, ce que l'on pense, ce que l'on communique et ce que l'on fait c’est un paradoxe entre deux écoles de pensées « la médecine de la peur ou la médecine des croyances neuro-économiques ». Une transparence parfaite, que l'on appelle couramment la sincérité fait défaut par la présence des troubles émotionnelles du personnel induits par des interférences internes et externes. Nous sommes jugés par l'entourage sur des images fabriqués généralement par des personnes émotionnellement malades et sur des aspects futiles au détriment de la compétence des cadres ce qui explique la présence de différents foyers dans les entreprises de psychoses ayant des impacts négatifs sur l’évolution du pays, de la société, et de l’entreprise. On s'en préoccupe par un tout naturel souci de sécurité ou d'image, mais on ne se méfie pas toujours que c'est au détriment du jugement que nous portons sur nous-mêmes. C'est pourtant le premier qui devrait être pris en compte, car on est sûr de se retrouver face à soi un jour ou l'autre. Ce que beaucoup appellent "pouvoir se regarder en face dans une glace". Une des applications de l’équation c’est de corriger le E et Alpha par des miroirs en entreprise. Plus grave encore, nous avons pris l'habitude de rechercher des coupables, ne fut-ce que pour se dédouaner, et il n'est pas souhaitable de se retrouver dans la peau de celui qui assume le rôle d'expiateur. Nous ne sommes donc pas pressés de dire la vérité, par souci d'efficacité, lorsque avouer signifie être puni.

La sincérité, qui consiste à dire ce que l'on souhaite dire, ne pas avoir à cacher ce que l'on fait, penser et agir conformément à ses intentions, est un constituant inconfortable mais déterminant de notre assise personnelle qui apporte des améliorations à l’entreprise.

Cercle N° 3 Interférences : Savoir les gérer et les engager dans l'environnement interne et externe de TA ++ par la communication et par l'action pour réduire les difficultés

Pour une bonne assise, il faut s'affranchir un minimum de la pression "normative", du besoin d'obtenir l'approbation de l'entourage, pour s'investir sans réserve selon notre seule détermination. C'est ce que nous appellerons l'autonomie mentale. Notre détermination est d'autant plus forte que nous réussissons à nous en affranchir. "Donnez-moi un point d'appui, et je vous soulèverai le monde" s'enthousiasmait Archimède expérimentant son levier. Quelle belle leçon d'efficacité personnelle : inutile d'avoir des intentions fortes si nous ne les appuyons pas sur un socle intérieur stable. Or, nous avons appris par nos leçons de physique classique, ou par une pratique plus ou moins heureuse de nos premiers pas, qu'un objet en équilibre stable repose sur au moins trois points. C'est par cette théorie simple mais solide qu'est né du génie de l'Homme le plan au sens mathématique, dont le concept a traversé les siècles.

Si l’on part du principe qu’un plan possède trois points ou cercles et que chaque point représente un pilier de la vie de la compagnie TA++. Tout bon plan qui se respecte possède trois point et bénéficie donc d’une assise plane : on peut alors s’asseoir dessus de façon équilibrée. En revanche, quand un des points fait défaut, l’équilibre est « rompu » : l’assise n’est plus horizontale et la position devient fatigante sur un plan émotionnel pour tout le monde et de plus en plus difficile à gérer la stabilité de l’entreprise avec le temps et on se rapproche du dépôt de bilan conformément à Equation sur l’Emointelligence.

Eq1. Equation sur l’Emointelligence

Log ID/IP=Log (3.1510^10) + αLog (ED/EP)

I : Intelligence or Innovation, T : Temps, E : Emotion, α : Factor et ε : coefficient, D : Directoire, P : Personnel.

L’objectif est donc de créer un équilibre entre les trois grands piliers de la vie de l’entreprise.  Évidemment, la notion d’équilibre est propre à chacun il y a des personnes qui préfèrent les plans et d’autres.

Pr Hafedh Abdelmelek
Académie Tunisienne des Sciences, des Lettres et des Arts « Beït al-Hikma » Carthage-Tunisie
Université de Carthage, Faculté des Sciences de Bizerte, Tunisie


 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
2 Commentaires
Les Commentaires
El Amri Seif - 18-02-2021 22:55

Si on pose Id=Ip, log (Id/Ip) =0 donc les autres variables seront égales à une constante :-LOG(3.15 10^10)? OR L'émotion n'est pas en réalité une constante, elle est variable selon les résultats de l 'exercice économique. Si on gagne, il y' à expansion,si on perd il y'a dépression. Je pense qu'il faudra revoir l'équation selon une fonction et loi physique !!

Mohamed Dridi - 19-02-2021 19:51

C'est un article pertinent et intéressent dans la mesure où l'équation a intégré des paramètres liés directement aux conditions de réussite d'une société économique. Merci

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.