News - 28.01.2021

In Memoriam Abdelhamid el Ghali : un grand commis de l'Etat qui marqua des générations d'enarques

Il y a dix ans (le 27 janvier 2011) disparaissait Abdelhamid el Ghali, inspecteur général des services financiers et ancien directeur général des impôts. Cette commémoration est l'occasion de revenir sur la carrière de ce grand commis de l'Etat qui marqua des générations d'énarques.

Né à Moknine le 21 août 1935 d'une famille originaire de Téboulba, il effectua ses études supérieures à Tunis où il obtint le brevet d’arabe (1953) avant de décrocher le baccalauréat ès philosophie (1957) au collège Sadiki. Il y suivra notamment les enseignements des cheikhs Fadhel Ben Achour, al-Soudani et de Mohammed Talbi.

Étudiant en droit à l’Institut des hautes études (IHE) de Tunis, il rejoint les rangs de l’École nationale des impôts de Paris où il obtient le diplôme d'inspecteur des impôts en 1961.

Ayant intégré le Ministère du Plan et des Finances en 1961, il y effectuera toute sa carrière et présidera aux destinées de nombreuses directions au même ministère (Direction générale des Impôts, Direction du Contrôle fiscal, Direction des Etudes et de la Législation fiscales) où il s'illustra par son action contre la corruption et la fraude fiscale. Il est admis à faire valoir ses droits à la retraite fin 1995.


Abdelhamid el Ghali, le 1er à droite

Parallèlement à sa carrière administrative, A. el Ghali s'investira dans la fondation de structures de formation et de recherche dans le cadre de la coopération tuniso-algérienne. Il est ainsi l'un des cofondateurs de l’Institut de Financement du Développement du Maghreb arabe (IFID) et de l'Institut d'Economie douanière et fiscale (IEDF - Alger). Africaniste et francophone, il contribuera activement aux programmes et activités du Centre de Rencontres et d’Etudes des Dirigeants des Administrations fiscales (CREDAF).

Son investissement et son énergie lui valurent d'être nommé Chevalier de l’Ordre de la République tunisienne le 3 août 1971 (brevet n°2135) puis promu Officier du même ordre le 25 juillet 1977 (brevet n°5117).

Enseignant et directeur de recherches à l’École nationale d’Administration de Tunis, à l’Ecole nationale d’Administration d’Alger et à l'Institut d'Economie douanière et fiscale, ses étudiant(e)s conservent de lui le souvenir d'un homme de principes, aimable et ouvert au dialogue.


 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.