Opinions - 04.09.2020

Mokhtar El Khlifi: Renforcer le Gouvernement par une commission d’experts

Mokhtar el khlifi- Le pays a enfin un Gouvernement, et grâce au Président de la République, nous avons évité de recourir à des élections anticipées aux conséquences imprévisibles pour les partis et le pays sans parler de leurs coûts.

Personnellement j’aurais souhaité un gouvernement de techniciens de l’économie et des finances et non de juges et une équipe réduite avec un programme précis et prêt à être mis en œuvre selon un timing, une task force en quelque sorte, mais nous n’avons pas le choix  et il faut que ce nouveau gouvernement réussisse coûte que coûte.

Les compétences qui sont restées au bord de la route, dont certaines l’ont voulu délibérément, devraient aider ce gouvernement dans sa délicate et difficile mission, c’est le moins qu’on puisse leur demander.

Plutôt que de  voir certains d’entre eux animer les plateaux de télévision, on aimerait bien qu’ils mettent sans tarder et bénévolement leurs compétences au service du pays puisque M. Mechichi reste ouvert, jusqu’à nouvel ordre, à toute forme de collaboration.

Je suggère que l’ARP à qui incombe la responsabilité de suivre l’action du Gouvernement et donc de lui retirer éventuellement sa confiance, d’abriter une commission ad hoc composée d’experts et de professionnels qui voudraient en faire partie et à qui le Gouvernement donnerait tous les chiffres et les documents nécessaires.

Cette commission strictement technique, et  qui regrouperait des personnalités de diverses tendances,  devrait émettre son avis sur les actions prise ou à entreprendre par le Gouvernement et transmettre son avis aussi bien au Gouvernement qu’à l’ARP. Elle devrait se réunir périodiquement.

La première des choses à réaliser, au plus vite, serait de s’entendre sur tous les chiffres pour que tout le monde parle le même langage et sache la situation économique et financière réelle du pays.

On ne peut bâtir et être crédible que si on dispose de chiffres exacts et précis.

A ce propos, j’ai suivi de A à Z les interventions faites à l’ARP aussi bien par le chef de Gouvernement pressenti que par des députés  et j’ai relevé qu’un député a contesté certains chiffres avancés par M. Mechichi mais ce dernier, curieusement, n’y a pas répondu.

Monsieur Mechichi n’a donné, malheureusement, que quelques lignes de son « programme », et à ce propos, la constitution l’autorise à être concis.

Il semble faire tout reposer sur le contrat par objectifs que chaque ministre devrait lui présenter.

C’est bien, car cela permettrait de suivre l’exécution des actions  programmées,  mais c’est insuffisant, car il faudrait définir, au préalable, le cadre général et pour le faire, il faut être outillé et donc faire appel aux avis des experts et des professionnels.

Le chef du Gouvernement partant a remis à Monsieur Mechichi au moins trois fascicules dont  la commission et le public aimeraient bien savoir  le contenu et qu’en est-il des ressources disponibles, laissées par Monsieur Fakhfakh, pour faire face aux salaires et pensions des deux ou trois mois à venir.

Dernière observation, Monsieur Mechichi devrait  détacher « l’emploi et la formation professionnelle » du Ministère de la jeunesse et des sports et leur conférer leur indépendance ou les rattacher à d’autres départements en souhaitant que cette initiative n’ouvre pas la voie aux partis qui ont voté la confiance pour sauter sur cette occasion pour glisser l’un des leurs et accentuer la brèche déjà introduite dans la composition de ce gouvernement de compétences indépendantes.
A bon entendeur salut et bon vent.

Mokhtar el khlifi

 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.