News - 10.07.2020

Sortie de promotion à l’École Supérieure de Guerre et significative accréditation de l’OTAN (Photos /Vidéo)

Par Fatma Hentati - La cérémonie de remise de diplôme et de sortie de promotion est un moment fort dans vie de chaque étudiant. Elle l’est encore plus pour les 81 officiers-stagère, tunisiens et étrangers, de la 24ème promotion de l’École Supérieure de Guerre. Implantée dans une grande enceinte militaire située à 6 Km de Tunis dans la banlieue Ouest de la Capitale appelée le Bardo (Base Bortal Hayder), elle a été fondée en 1994. Cet établissement d’enseignement militaire supérieur, qui vient après l’École d’État-major, a pour mission de former des officiers supérieurs des Forces Armées. La promotion 2020, compte des stagiaires, provenant de dix pays, outre la Tunisie (Maroc, Arabie Saoudite, Gabon, Bénin, Centre Afrique, Côte d’Ivoire, Mali, Cameroun, Guinée et Chine).

Ils ont relevé avec brio les défis de leur formation de 10 mois intensifs dans la plus haute instance de formation militaire au sein du ministère de la Défense nationale.

La cérémonie

Présidant la cérémonie de remise des diplômes, le ministre de la Défense nationale, Imed Hazgui, a tenu à féliciter la direction de l’École pour l’obtention, cette année, d’une certification de l’OTAN, The Nato Standard In Higher Military Education System. Elle s’inscrit dans le cadre d’un programme de coopération et partenariat avec différentes écoles de guerres internationales, notamment l'École de Guerre de Paris, l'École de Guerre allemande et les écoles de Guerre américaines.

En présence des membres du Conseil supérieur des Armées, de chefs de missions diplomatiques accrédités en Tunisie et d’attachés militaires des ambassades, le ministre a ordonné la création d’un Mastère de Défense. Ce nouveau diplôme permettra de renforcer les compétences de planification stratégique et opérationnelle militaire ainsi la gestion des crises vient s’ajouter aux 4 domaines de compétences de l’École.

Tenue officielle enfilée, chaussures bien cirées, les jeunes diplômés se félicitent mutuellement et se préparent déjà à leur premier combat. Une dernière photo de promo avant le grand départ pour glorifier leur réussite à La plus haute instance de formation militaire au sein du Ministère de la Défense Nationale.

Loin des champs de batailles remplis de mines, dans le somptueux jardin de l’École Supérieur de Guerre, les tables sont dressées, les chaises soigneusement disposées et l’estrade installée avec les drapeaux des différents corps d’armée, des jeunes militaires se préparent à clôturer leur 10 mois de formations intensives.

Fière de voir cette nouvelle génération de diplômés, le directeur de l'École Supérieure de Guerre, le Capitaine de Vaisseau Major Imed Zaier, revient sur les domaines de compétences de l'École Supérieure de Guerre à Bortal Hayder.

Les 4 piliers de la formation de l’École Supérieur de Guerre (ESG)

L’École supérieur de Guerre dispense une formation articulée en quatre domaines d'enseignement :

Domaine d'enseignement spécifique d'arme d'appartenance.

L’enseignement interarmées : fondé sur les concepts de la théorie de la guerre et de l'art opératif. Il prépare les officiers-étudiants à des fonctions de planification et de conduite sur le terrain des opérations militaires. Il touche directement dans son application les opérations sur le terrain, notamment dans l'exercice du combat sur le front de lutte contre le terrorisme.

Les études stratégiques géopolitiques : Ce module s’effectue avec la participation de conférenciers et de sommités internationales à l’instar de Gilles Kepel, de conférenciers canadiens et français, en plus des conférenciers tunisiens.

La gestion et technique d'action : un domaine dédié exclusivement à développer chez les officiers étudiants des aptitudes de communication écrites et orales. Des interviews aux points de presses, les élevés-officiers doivent maitriser l’art de la communication et de leadership de commandement. A cet effet, l’ESG a mis en place un partenariat exécuté en coopération avec le programme DEEP (Défense Éducation Enchantement Program) de l’OTAN. Il vise à développer l'enseignement de leadership dans les écoles de guerre des pays partenaires. Il est conduit avec des partenaires allemands à travers Le Centre de Commandement Interne allemand.

Fatma Hentati

 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.