Opinions - 19.06.2020

Sahbi Basly : Un nouveau style de gouvernance mondiale

Par Dr Mohamed Sahbi Basly, ancien ambassadeur - Alors que l’actualité nationale chaotique rabâche les erreurs récurrentes d’un passé lointain et plus récent, embourbée dans un éternel règlement de compte insignifiant qui plombe la vie quotidienne du Tunisien depuis près de 10 ans et retarde l’économie nationale  qui vingt années auparavant faisait figure d’exemple de développement réussi parmi les pays du bassin Méditerranéen. Dans  l’actualité itense j’avais retenu, une fois n’est pas coutume, un sommet extra ordinaire Chine - Afrique tenu depuis Pékin le mercredi 17 juin, par visioconférence et dédié à la lutte contre le Covid 19.

Je ne sais d’ailleurs pas si mon pays la Tunisie a pris part à cette initiative..? Peut être la maitrise jusque là de l’épidémie qu’il faut saluer au passage, a dissuadé nos dirigeants de prendre part à ce sommet qui, néanmoins, constituait une  occasion propice pour montrer notre expérience du vécu de cette maladie à d’autres pays Africains et même aux Chinois. Celà est d’autant plus que le président Kais Saied avait dés le début de la crise mondiale du Corona, lancé un appel à l'ONU pour une solidarité internationale pour faire face à ce défi sanitaire pour l’Afrique. C'est une occasion pour faire valoir cet appel présidentiel auprès nos amis africains et chinois.... si absence il y a, je le déplore sincèrement car il s’agit d’une autre occasion manquée avec la Chine.

(Note de la Rédaction : Effectivement, la Tunisie n'y a pas pris part. A l'instar du Sommet du Mouvement des pays Non-Alignés, tenu lui aussi en visioconférence depuis Azarbaïdjan, le 4 mai dernier, il a été procédé, en raison des contraintes de la visio-conférence de se limiter à des représentants des régions et des sous-régions. Dans le cas du Sommet Chine-Afrique, cinq sous-régions ont été représentées. Pour l'Afrique du Nord, c'est l'Algérie qui  s'est la première, déclarée intéressée par y prendre part. L'Egypte aussi. Vu cet intérêt, la Tunisie semble s'être encore une fois désisté en faveur de l'Algérie...)

Du discours du président Xi Jinping, j’ai retenu quelques phrases clés que je vous  livre pour les commenter par la suite:

Quelque soient les aléas internationaux, la Chine reste fermement résolue à renforcer la solidarité et la coopération avec le continent Africain.

Sur le sujet à l’ordre du jour et au niveau bilatéral, les mesures suivantes ont été préconisés après avoir annoncé un combat conjoint Chine - Afrique contre le virus:

- Une initiative pour la santé lors du prochain sommet Chine – Afrique

- La construction d’hôpitaux d’amitié Chine – Afrique

- Bâtir une communauté de santé Chine - Afrique en préconisant des échanges scientifiques et d’équipes médicales pour venir à bout de ces fléaux.

- Accès prioritaire des pays Africains au vaccin  contre le Covid-19, une fois mis au point et commercialisé.

- Annulation des prêts sans intérêts pour les pays dont la dette arrive à échéance fin 2020.

Au niveau international la Chine se propose d’aider les pays africains:

- Au niveau du G20 pour mettre en application une des recommandations de ce sommet, à savoir la suspension du service de la dette en prolongeant la suspension en faveur des pays Africains

- Soutien de l’OMS dans sa lutte contre le Covid 19, entendre par là, si les États-Unis d’Amérique ont décidé de suspendre leur subvention à l’OMS, la Chine serait disposée à combler ce déficit?

Enfin retour sur l’Afrique, pour confirmer la communauté de destin entre la Chine et l’Afrique tel qu’annoncé lors du Sommet sino africain de 2018, assorti d’une volonté réelle de la Chine de construire une zone de libre échange continentale avec l’Afrique en renforçant la connectivité avec le continent africain, l’économie numérique, l’énergie propre et mettre la 5 G cette arme fatale chinoise véritable origine de discorde entre la Chine et l’occident, à la disposition de l’Afrique pour contribuer à l’émergence du continent  dans le cadre d’un partenariat stratégique global, et une communauté d’avenir partagé sino - africain encore plus solide.

Ainsi le décor est planté.

La Chine, par cette initiative, a souhaité montrer son engagement indéfectible au continent africain et entend le consolider précisément au moment ou celui ci fait face à une menace sanitaire de grande envergure et sans moyens adéquats. Ne dit on pas que les vrais amis se reconnaissent  pendant les moments difficiles? La Chine vient de nous donner cet exemple au delà de toute lecture partisane ou un quelconque opportunisme.

Autre message Chinois, au delà de la solidarité sino africaine et la solidité du projet, la ceinture et la route qui caractérise la profondeur de la stratégie économique et politique de la Chine à travers le monde, l’association du SG des Nations Unies à cette conférence ainsi que le directeur général de l’OMS principale institution en charge de cette pandémie, est un message clair à l’ONU et un soutien à ses institutions qui se ont été malmenées et privées de soutien financiers depuis la début de cette crise pandémique. La Chine redevient au centre des relations internationale et gagne à mon humble avis du terrain dans le décisif Onusien.

Enfin grâce à cette visioconférence, la chine a montré sa maitrise technologique des moyens de communication les plus sophistiqués et les plus protégés.

Nous avions vécu, ce mercredi, une nouvelle forme de diriger le monde, loin des médias, en allant directement dans le vif du sujet pour amener des solutions concrètes et rapides sans coûts supplémentaires.

Une très bonne initiative chinoise.

Dr Mohamed Sahbi Basly
Ambassadeur
Président de l’Organisation Méditerranéenne de la Route de la Soie


Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.