News - 01.06.2020

Moncef Rajhi: Encore un été plus chaud que la normale

Prévisions climatiques à moyen terme de juin à novembre 2020

Les grands centres de recherches climatiques et météorologiques agréés par l’Organisation Météorologiques Mondiale disposent de compétences humaines  et des moyens de  calcul de très haute gamme qui élaborent et publient, en plus des prévisions du temps pour des échéances allant jusqu’à deux semaines, chaque mois des prévisions climatiques pour des échéances trimestrielle et semestrielle parfois annuelle. Parmi ces centres  on cite l’International Research Institute (IRI) for Climate and Society

L’IRI a récemment publié les prévisions climatiques saisonnières pour les trimestres Juin-Aout et Septembre-Novembre 2020 dont les données input sont améliorées par les observations effectuées au mois de mai 2020

L’analyse des cartes des prévisions annoncent les caractéristiques suivantes:

A) Température globale

Une probabilité élevée pour une température au dessus des normales dans plusieurs régions de la planète en particulier  au Groenland, l’Australie, l’Asie, l’Afrique, l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud et en Europe de Juin à Aout  et de Septembre à Novembre 2020.

Les tendances des probabilités vers un niveau supérieur à la normale sont les plus fortes dans certaines parties de l'Amérique du Nord et de la Turquie pour juin-août et à l'extrême nord de l'Amérique du Nord pour septembre-novembre. La tendance à un niveau supérieur à la normale est généralement la plus faible ou absente pour la plupart ou la totalité des saisons de prévision en Afrique tropicale, dans la moitié sud de l'Australie et dans certaines parties de l'Asie du Sud. 

Une probabilité accrue de température inférieure à la normale est prévue pour une partie de la Grande Corne de l'Afrique Occidentale de juin à août et  de août à octobre, au Sud-Est de l'Australie en septembre-novembre et dans certaines parties de l'Asie du Nord pour août-octobre et septembre-novembre.

Des probabilités accrues de températures quasi normales sont prévues pour les quatre saisons de prévision dans certaines parties du Nord-Est de l'Amérique du Sud et une partie de l'Afrique centrale.

(a)

(b)

(c)

(d)

Fig1

B) Température de surface océanique (Surface Sea Temperature: SST) (Fig 2: a,b,c,d)

La température SST joue un rôle déterminant dans  le phénomène de couple atmosphère/océan/mers et par conséquent dans les processus thermodynamiques des changements du temps et du climat, les effets du réchauffement des eaux océaniques en surface et en profondeur se font sentir tardivement suite à la grande inertie  des masses maritimes. Cette grande inertie fait que la réponse ne se manifeste qu’après des mois ,c’est la raison pour laquelle les modèles numériques climatiques d’échéances longues exigent les données SST.

Les prévisions SST annoncent des conditions ENSO (El Nino-Southern Oscillation, réchauffement des eaux du Pacifique Tropical) neutres dans le centre-est de l'océan Pacifique tropical pour juin-août, avec une tendance au refroidissement au cours de ces mois ainsi que plus tard, atteignant ainsi un niveau limite de La Nina (refroidissement des eaux du Pacifique Tropical , effets opposés d’El Nino) en septembre-novembre.

Au cours des périodes de prévision, le tiers oriental du Pacifique tropical devrait développer une anomalie négative plus forte que le Pacifique Central. La plupart des SST extratropicales de l'Atlantique Nord et du Pacifique Nord ainsi que les SST dans certaines parties de l'Océan Indien et certaines parties de l'Atlantique Sud et du Pacifique Subtropical et extratropical devraient être supérieurs à la moyenne au cours des quatre saisons de prévision.

Une tendance à un dipôle négatif (Dans l’océan Indien, au niveau de l’équateur, des températures de surface, en moyenne, relativement plus chaudes à l’est, sur les côtes de Sumatra-Java, et des températures plus froides du côté de l’Afrique, à l’ouest)  dans l'Océan Indien est prévue pour juillet-septembre à septembre-novembre.

Les zones relativement plus petites qui devraient avoir des SST inférieures à la moyenne pendant la plupart ou la totalité des saisons englobent le Centre-Est et le Pacifique Tropical Oriental et diverses petites zones de l'hémisphère sud extratropical.

(a)

(b)

(c)

(d)

Fig2

C) Prévisions pour la Tunisie

L’analyse minutieuse des cartes flexibles de prévisions publiées par l’IRI a permis de dégager les prévisions saisonnières de températures sur la Méditerranée Centrale et la Tunisie de juin à Novembre 2020.

Pour juin, juillet et aout 2020

Probabilité entre 45% et 55%, température plus chaude que la normale sur la totalité de la Tunisie. Sur littoral du Sahel et Nord Est température au dessus des normales (30% à 40%)

Pour aout, septembre et octobre 2020 (Fig 3: a,b,c,d)

Température chaude dépassant les normales sur les régions de Tozeur, Gafsa , Kasserine, Sidi BouZid et Kairouan (probabilité proche de 60%).

(a)

 

(c)

(d)

Moncef Rajhi
Ingénieur général, Météorologue/Climatologue,
Expert International en Changements Climatiques, Eau et Environnement


 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.