News - 20.05.2020

Tourisme post-Covid-19 : Scénarios, réponses et plan de relance

La pandémie Covid-19 est venue briser la croissance soutenue de l'industrie du tourisme, qui a montré une tendance croissante depuis 2010 pour finir par atteindre 1,5 milliard de touristes en 2019, et a généré 1,8 milliard de dollars US. Selon l'organisation mondiale du tourisme, ceci va régresser de 20% à 30 % en 2020. Cette baisse du nombre d'arrivées des touristes va entraîner une diminution de 300 à 450 milliards de dollars US des recettes du tourisme international. En outre, la pandémie Covid-19 a profondément atteint  le marché du travail. Le conseil mondial du tourisme et de l'industrie touristique prévoit que 75 millions d'emplois dans le secteur du tourisme seraient menacés.

Cette situation est surtout désastreuse pour les pays où le tourisme est le premier acteur économique. L’épidémie a entraîné la fermeture de plusieurs hôtels et autres entreprises touristiques, sachant que Les petites et moyennes entreprises touristiques sont les plus sensibles à cette crise. Les compagnies aériennes ont aussi subi une baisse drastique de leurs activités. De ce fait, elles envisagent des plans d'urgence pour sortir de cette crise et lutter contre une faillite inévitable. L'association internationale du transport aérien affirme que le trafic aérien mondial  a diminué de 80 % et par conséquent les revenus des aéroports ont diminué de 45% par rapport à la même période de l'année précédente. Ainsi, les aéroports ont enregistré une perte estimée à 76 milliards de dollars US. Toutefois, il est encore trop tôt pour évaluer les impacts de cette pandémie sur l'industrie du tourisme et il est donc très probable que les pertes dépasseront les estimations des experts du secteur.

Scénarios possibles du développement du tourisme dans le cadre de la pandémie

Comme d'autres secteurs économiques, plusieurs scénarios pourraient être envisagés. Au cours de son entretien concernant le développement de la crise et ces répercussions, Eli Cohan a envisagé trois scénarios possibles, à savoir les scénarios en V, U et W. Si nous importons ces scénarios dans le secteur du tourisme, ceci va évolué comme suit:

Selon le scénario en V, le secteur devrait chuter de façon drastique et le taux de croissance devrait approcher le zéro puis rebondir rapidement. Cohan explique que cette situation risque de durer de 4 à 6 semaines et dans ce cas l'activité touristique reprendrait avec compensation des pertes en 2021. L'évolution de la situation jusqu'à présent a prouvé que ce scénario ne peut pas être considéré, car les impacts de la pandémie ont déjà duré plus longtemps.

Le second scénario est en forme de U, selon lequel l'industrie du tourisme devrait s'effondrer si la crise devait se poursuivre pendant plusieurs mois, avant une reprise probable. En outre, plusieurs experts du tourisme envisagent qu’aucune amélioration du tourisme ne puisse être attendue avant 2021. Cette situation peut entraîner des pertes du PIB allant jusqu'à 10 % et aurait des impacts désastreux sur les économies fortement  dépendantes du tourisme. Après la reprise des activités touristiques, la rentabilité du secteur peut partiellement reprendre. Toutefois, l’activité touristique ne peut pas être normalisée avant qu'un vaccin ne soit trouvé. Jusqu'à l'apparition du vaccin, les hôtels fonctionnant à la moitié de leur capacité, peuvent progressivement trouver un moyen de réduire leurs coûts. Par exemple, en permettant à leurs employés de travailler par relais, toute en réduisant leur salaire au lieu de les licencier. La période de fermeture des entreprises touristique va bien évidement affecter les conditions de réouverture, vu que la couverture de la perte d’exploitation ne serait pas probablement prise en charge par les assurances.

Le troisième scénario est en forme de W, selon lequel le secteur du tourisme devrait se plonger d’une manière oscillante dans deux phases de crise successives, ceci est probable si la reprise de l’activité touristique avec des mesures sanitaires ne sont  pas bien appliquées ou respectées par les touristes ou les professionnels du secteur. Ainsi, la succession des périodes d'isolement pourrait conduire à un scénario à pronostic absolument sombre. Plusieurs entreprises touristiques et compagnies aériennes comptent redémarrer leurs activités en  juin 2020, la situation touristique peut s'améliorer après la reprise des activités, mais les risques d’une deuxième vague sont très élevés. En effet, une fois que la crise est de retour, les impacts sanitaires, économiques et sociaux  seraient plus lourds.

Un plan de relance pour l’industrie touristique

En cette période d'épidémie, plusieurs destinations se sont engagées à créer un environnement sûr pour les touristes, par le développent d’un protocole sanitaire, qui contient des mesures de protection sanitaire pour les touristes ainsi que les employés du secteur. Les activités touristiques devraient reprendre progressivement avec le strict respect de ces mesures dans les aéroports, les restaurants, les hôtels et les autres entreprises touristiques. La mise en œuvre efficace de ces mesures révèle de la responsabilité des touristes et des professionnels du tourisme qui sont tenus à respecter les protocoles sanitaires. En outre, leur application doit être surveillée par l’organisation mondiale du tourisme.

Un système d’indicateurs pourrait être conçu pour le suivi de l’efficacité de ces protocoles sanitaires, afin de mieux contrôler la situation et éviter la reprise de l’épidémie après le déconfinement. Le plan de relance devrait être accompagné par une nouvelle stratégie marketing axée sur la promotion des destinations comme étant sûres. L'industrie du voyage devrait adapter sa stratégie marketing en fonction du comportement des touristes et du segment de marché cible.

Certes, le  comportement des touristes va changer après la crise du Covid-19. Les mesures sanitaires que l'industrie touristique va entreprendre représentent l’appui pour un outil marketing fiable, qui vise à rétablir la confiance dans les destinations et attirer les touristes. Par ailleurs, et vu que le secteur s’est montré vulnérable et fragile face à cette crise, il est impératif de réfléchir à la mise au point d’un plan de gestion de crise au sein de toutes les entreprises et les institutions touristiques afin de prévenir les répercussions désastreuses d’évènements imprévisibles tels que les pandémies, les catastrophes naturelles, les attaques terroristes, etc. En plus de ce plan de relance, les acteurs du tourisme doivent envisager un véritable plan de transformation qui aidera non seulement les opérateurs du tourisme à sortir de la crise actuelle, mais aussi à développer un tourisme durable, respectueux de l'environnement et porteur d'impacts positifs pour le secteur économique et social.

Salma Halioui



 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.