News - 23.03.2020

Pr Nissaf Ben Alaya : On lui doit beaucoup (Album photos)

Révélations. Celui qui l’avait braquée dans sa voiture, le soir, début janvier dernier alors qu’elle rentrait chez-elle doit avoir des remords sur la conscience. Contrairement à ses habitudes, Pr Nissaf Ben Alaya, avait quitté vers 19 heures, son bureau où elle tardait jusqu’à après 21 heures. Prise dans un embouteillage sur la route de la banlieue sud de la capitale, elle était victime d’un braquage qui l’avait délesté de son sac. Heureusement que son téléphone portable n’y était pas : une mine précieuse de contacts en Tunisie et dans le monde. Il lui sera très utile, dès le lendemain même.

Alors qu’on parlait encore d’une épidémie circonscrite en Chine, Pr Ben Alaya, directrice générale de l’Observatoire national des Maladies nouvelles et émergentes (ONMNE), avait pressentie l’ampleur de la catastrophe. Rôdée par les cas précédents de la vache folle, du H1N1 et autres virus, forte par son expertise souvent sollicitée par l’OMS et autres organisations de par le monde, elle déclencha la phase une de l’alerte appropriée. De suite, elle briefera l’agence-conseil en communication spécialisée qui avait travaillé depuis longtemps sur les campagnes précédentes, réunira le groupe de communication pour élaborer les messages clefs et lancera toute l’opération. Le 23 janvier, tout était bouclé : spots radio et télé, affiches, flyers, fiches sanitaires, totems et autres supports, étaient conçus, validés, produits et diffusés.

A l’époque, rares ceux qui avaient déjà réalisé l’ampleur du désastre annoncé. Sans se laisser envahir par les fausses assurances de certains hauts placés, Pr Ben Alaya foncera de toute son énergie, sans s’arrêter, sans prêter attention aux commentaires, sans baisser les armes.

Méthodique, précise, attentive aux détails, elle mène de front tout le travail de sensibilisation, de stratégie, de prise en charge, de mise en place des équipes et de suivi, mais aussi de communication. Rompue à la communication de crise, elle avait fait bénéficier ses équipes depuis des années de séminaires spécialisés de haut niveau, Pr Ben Alya a su déployer immédiatement un dispositif opérationnel. Transparence totale sur la situation, les indicateurs, les difficultés, disponibilité à tous les médias, et réponses précises.

Avec l’ancien – nouveau ministre de la Santé, Dr Abdellatif Mekki, la synergie sera totale. Il lui fait confiance, lui apporte son soutien, et elle ne lui cache rien, se démène de toutes ses énergies pour servir la stratégie arrêtée. On leur doit beaucoup. Les Tunisiens les découvrent sous un autre angle et apprécient hautement leur engagement.

Lire aussi

Forces de sécurité intérieure : Ces vaillants protecteurs des Tunisiens (Album photos)

Ched Darek et fais ton don au 1818 : les deux gestes salutaires pour vaincre le Covid-19 (Album photos)
Abdellatif Mekki, en ministre chef d’état-major de la Santé (Album photos)


 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
4 Commentaires
Les Commentaires
Rafaa Ben Achour - 23-03-2020 11:52

En tant qu'ancien Président de l'Université des sciences, de technique et de médecine de Tunis (Tunis II) (1997 - 2000), je suis fier de voir les médecins hospitalo-universitaires faire preuve de toute la compétence et de toute l'abnégation que j'ai eu l'honneur et le plaisir de constater lors de l'exercice de mes fonctions aux côtés des Doyens Chelbi Belkahia (allah yarhamou) et Rachid Machmeche. A l'occasion de cette crise profonde de la pandémie du Covid 19 que traverse notre pays, les médecins hospitalo-universitaires ont pu redonner ses titres de noblesse à l'hôpital public, à l'Université et à la recherche. Mille bravo. A vous toutes et a vous tous je vous exprime mon respect et ma très haute considération. Rafaâ Ben Achour

Dr Rachid Mechmèche - 23-03-2020 18:00

Merci Si Rafaa pour ces mots gentils pleins de reconnaissance envers un corps de métier décrié, et satanisé depuis 2011. L'attitude exemplaire , pleine de dévouement de mes confrères  au front malgré tous les risques me conforte dans l'idée du respect du patient de l'éthique, du dévouement  et du sacrifice que nous nous sommes engagés (en tant que  responsables  de toutes nos facultés de médecine) d'inculquer à nos étudiants, futurs médecins, actuellement en première ligne de la guerre sans merci menée dans nos structures hospitalières contre "Corona" Vous me donnez là l'occasion,  en tant que doyen d'âge actuellement à  la retraite de la faculté de médecine de Tunis, de rendre hommage à tous mes Maîtres et prédécesseurs : Amor Chadli, Mongi Ben Hamida, Zouhair Essafi, Hassouna Ben Ayed, Abdelaziz Ghacham, Chalbi Belkahia (Rabbi yarhamhom) Sûr qu'on s'en sortira très rapidement avec inchallah peu de dégâts  Avec mes agréables souvenirs et mon amitié Rachid Mechmèche

Sayah Ourimi - 23-03-2020 18:37

Aujourd'hui j'ai senti de l'amertume dans sa voix, l'heure est vraiment grave

Trabelsi fayza - 24-03-2020 11:25

Bonjour J ai rien a dire ...... Bravo nisaf ben alaya ....... Femme tunisienne ........

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.