News - 19.03.2020

Grâce présidentielle : En plus du quota habituel du 20 mars, Kais Saïed demande une liste additionnelle pour décongestionner les prisons (Vidéo)

Pas moins de 670 détenus dans les prisons tunisiennes suite à une condamnation pénale seront libérés à titre conditionnel dès ce soir, bénéficiant d'une grâce présidentielle qui leur a été accordée dans le cadre de la célébration de la fête de l’Indépendance. Aussi, cette même grâce, mais sous forme de remise de peine, a bénéficié à 1186 condamnés, soit un total de 1856 détenus. C’est ce qu’a décidé le président Kaïs Saïed, recevant jeudi matin, en présence de la ministre de la Justice, Thouraya Jeribi, les membres de la commission des grâces.

Faisant écho à la demande pressante demande de décongestionner les prisons et de libérer un grand nombre de détenus entre prévenus qui attendent leur jugement et condamnés qui ne représentent pas un danger à la sécurité et l’ordre public, il a instruit la commission afin d’examiner une nouvelle liste d’éligibles à la grâce présidentielle. Cette demande avait été portée notamment par le député de Tahya Tounes à l’ARP et ancien ministre, Hichem Ben Ahmed. Selon le communiqué de Carthage, le chef de l’Etat a saisi cette occasion pour s’enquérir des mesures d’hygiène et de barrage à la pandémie du Covid-19 dans les établissements pénitenciers, recommandant leur renforcement.

La commission des grâce est composée du Procureur d’Etat général, Imed Derouiche, le Procureur général chargé des Affaires pénales, Jamel S’haba et le directeur général des Services pénitenciers, Elyès Zallègue.
 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
Jimonji - 20-03-2020 00:40

A coranavirus (dans l air) libérons d autres virus sur terre!

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.