News - 17.03.2020

Slaheddine Sellami - Face au covid-19, avant qu’il ne soit trop tard, il n’y a pas de demi-mesure

Les responsables politiques n’ont pas encore compris que la situation est très grave ; Aux dernières nouvelles, les experts et surtout les épidémiologistes internationaux confirment que l’évolution de l’épidémie de covid 19 est particulièrement inquiétante et qu’on se rapproche de plus en plus des prévisions les plus pessimistes. La seule manière de combattre cette épidémie c’est le confinement total de l’ensemble de la population sauf pour les personnes dont l’activité est nécessaire et pour les secteurs d’activité indispensables. Il faut réduire les déplacements surtout en utilisant les transports publics. Il n’y a pas de demi-mesure et plus ces mesures sont prises tôt, plus vous sauverez des vies.

Les chinois ont pris ces mesures très tôt et d’une manière drastique, autoritaires et c’est ainsi qu’ils sont arrivés à bout de cette épidémie. La France, l’Espagne et l’Italie ont tardé à prendre ces décisions et c’est la raison pour laquelle les répercussions seront importantes d’autant que le confinement total ne donne des résultats qu’au bout de 15 jours.

Les experts ont expliqué aux responsables politiques de ces pays que si ce confinement n’est pas décrété, la moitié de la population sera touchée, à savoir 30 millions de Français et 30 millions d’Italiens. C’est ainsi que les politiques ont écouté les scientifiques pour déclarer la guerre au virus. En suivant le discours du chef du gouvernement, j’ai eu l’impression que nos responsables n’ont pas ces informations ou n’ont pas le courage de prendre les bonnes décisions.

Nous avons la chance d’être encore à la phase 2 de l’épidémie alors que l’Europe est entrée déjà dans la phase 3. Au lieu de tirer les enseignements qui s’imposent et d’appliquer les mesures les plus drastiques, nous continuons à tergiverser, à décréter la séance unique , d’autoriser l’ouverture des cafés et restaurants jusqu’à 16 heures.

Monsieur le chef du Gouvernement, Monsieur le président de la République, chaque jour compte. Si vous ne décrétez pas le couvre-feu et le confinement total maintenant, vous serez obligé, de prendre ces décisions dans 2 à 3 semaines avec des conséquences dramatiques.

Je vous demande de prendre l’avis du plus grand nombre d’experts qui doivent s’appuyer sur les avis de ceux qui ont déjà affronté ce problème.

Nous n’avons ni les équipements, ni la capacité hospitalière, ni les moyens mis à la disposition du corps médical, ni le nombre de réanimateurs, ni l’effectif paramédical de ces pays. Avec une épidémie de l’ampleur de celle qui sévit aujourd’hui en France, en Italie ou en Espagne , notre système de santé sera rapidement dépassé.

Vos conseillers mettent en avant les problèmes économiques. Il est évident qu’il faudra trouver des solutions aux problèmes des salariés et des entreprises. Mais si vous ne considérez pas cette crise comme étant une crise sanitaire avant tout, on aura à affronter la colère d’un peuple qui a perdu des êtres chers et celle de salariés qui ont perdu leur emploi. Cela me rappelle la fameuse citation de Churchill « vous avez eu à choisir entre le déshonneur et la guerre, vous avez choisi le déshonneur et vous aurez la guerre ».

Slaheddine Sellami
 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
Hervé Le Noël - 17-03-2020 11:25

Bonjour Mr Sellami, J'espère que votre Gouvernement ne sera pas atteint de cécité à votre article. Le mercantilisme n'a pas sa place ainsi que l'inaction. Cordialement. Hervé Le Noël Ps: Félicitations pour cet article plein de bon sens.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.