Opinions - 17.02.2020

Mohamed Taoufik Ayachi: les cinq premières mesures que je devrais prendre si j'étais chef de gouvernement

Concevoir ou élaborer les cinq premières mesures d’urgence pour quoi faire si ce n’est pour améliorer immédiatement le vécu quotidien, corriger rapidement les déficiences et dysfonctionnements actuels et surtout assurer au citoyen, à l’avenir, des conditions de vie meilleures. Les cinq premières mesures urgentes à prendre seront à mon avis les suivantes:

1 - Appeler toutes les instances du pays à:

a) Appliquer fermement la loi et faire régner la discipline dans la vie sociale ‘’La justice est le fondement basal de toute société’’

b) procéder à l’amélioration progressive des vicissitudes et anomalies des lois et textes règlementaires.

2 - Charger l’Institut Tunisien des Etudes Stratégiques (ITES) de former des équipes spécialisées, composées à la fois de jeunes hauts cadres de la nation et de vétérans séniors experts en la matière, pour concevoir et élaborer dans un délai de 45 jours des visions stratégiques aux horizons de 2050, réalisables en Plans quinquennaux portant sur:

a) le développement du secteur agricole et la gestion de l’eau, de manière à garantir l’autosuffisance et la sécurité agro-alimentaire,
b) le développement du secteur du transport et de la mobilité notamment dans les grandes villes, de manière à soulager à la fois le citoyen et l’environnement urbain de l’encombrement et des effets polluants,

c) la réforme du système éducatif, de la formation professionnelle et de la scolarité, de manière à développer l’esprit de créativité et de citoyenneté chez les jeunes, et faire de l’enfant d’aujourd’hui l’Homme de demain,

d) la mise sous tutelle du Ministère de la Défense Nationale les secteurs névralgiques et stratégiques pour l’économie du pays à l’instar de ce qui existe dans beaucoup d’autres pays.

3 - Rendre justice à la femme en:

a) accordant à la femme mariée, un temps de travail aménagé, de manière à lui permettre de pouvoir s’occuper convenablement de son foyer,

b) réduisant de moitié le temps de travail pour les mères des enfants mineurs, de manière à leur permettre de pouvoir élever, par elles-mêmes, leurs enfants, les encadrer et assurer leur éducation.

4 - Interdire pendant 3 ans l’importation des produits de grand luxe ostentatoire (voitures, habits, liqueurs, cosmétiques, divers équipements…) et limiter d’une façon drastique l’importation des produits semblables à ceux produits en Tunisie, et ce de manière à limiter un tant soit peu le gaspillage des devises, le déficit commercial et à moraliser la consommation.

5 - Mobiliser la diplomatie dans tous ses aspects à travers les déplacements des émissaires et la présence de la Tunisie dans toutes les circonstances évènementielles, porteuses de fortes potentialités de valorisation de notre pays.

Mohamed Taoufik Ayachi
Retraité  depuis 2007 

Expérience de 35 ans dans les services publics, comme suit:
• Haut cadre à l’ONTT,
• Haut cadre à l’Agence du Patrimoine (actuelle AMVPPC)
• Directeur Général d’un Etablissement public, la SOCOPA

Diplômé en Psychologie de l’Université de Tunis.

Lire aussi

Kamel Chaabouni: Les cinq mesures que je recommanderais si j'étais chef de gouvernement

Amine Souguir: Les cinq mesures que je recommanderais si j'étais chef de gouvernement

Saber Trabelsi: Si j'étais chef de gouvernement, Voici les 5 premières mesures que je devrais prendre

Si vous étiez chef de gouvernement, quelles seraient les cinq premières mesures que vous prendriez

La réponse d'Elyès Jouini à la question de Leaders : Voici les mesures prioritaires qu'un chef de gouvernement devrait prendre

Anis Marrakchi : Ce que j'aurais recommandé au futur chef de gouvernement

Elyès Fakhfakh: Tiendra-t-il?

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.