News - 01.02.2020

La nuit des idées 2020 à l’Institut Français de Tunis : une effervescence créative et intellectuelle

Au diapason avec 88 autres pays, la Tunisie A vibré au rythme de la nuit des idées 2020. Autour du thème « Etre vivant », la 4ème Nuit des idées 2020 a célèbré le 30 janvier à travers le monde francophone la création, l’invention et la pensée. Organisée en Tunisie par l’Institut Français de Tunis, cette manifestation s’est déroulée dans six villes : Tunis, Sousse, Sfax, Kairouan, Bizerte et Kef. A l’IFT, la nuit des idées comprenait un programme riche et varié, avec une vision moderne et originale.

Le célèbre acteur, comédien et animateur TV Nidhal Saâdi, a ce soir-là joué un spectacle de stand-up entièrement en français. La nature et la pensée, comme incarnation du vivant dans toute sa splendeur, étaient mises à l’honneur cette soirée-là. La nature est retransmise en réalité virtuelle lors de Wild Immersion, une expérience en VR d’une réserve naturelle. Elle est revisitée toujours en réalité virtuelle par l’artiste Hela Lamine. Elle est disséquée et analysée lors de la table ronde où ont été invités Wassim Dhaouadi, le jeune chercheur tunisien ayant résolu un mystère de physique de plus d’un siècle, Mahmoud Smida, professeur hospitalo-universitaire ayant reçu le Prix de la meilleure recherche au monde en orthopédie pédiatrique, le Rula Awards 2019, l’Institut de recherche et de développement (IRD), la Cité des sciences et la Cité de l’espace de Toulouse. La projection du film « A plastic Ocean » a rappelé le danger qui guette l’océan dans la menace de la pollution plastique. La pensée a également été honorée lors de Fugues, la lecture musicale de Arthur H et Nicolas Repac suivie d’une discussion avec Colette Fellous. Pour détendre la pensée du carcan qui l’oppresse, deux ateliers de relaxation et de pleine conscience sont proposés par Afez Barch du studio Mindfulness  Pour terminer en beauté, le Halim Yousfi quartet, leader de Gultrah Sound System, a installé une ambiance festive pour le reste de la soirée.

Mme Sophie Renaud, directrice de l’Institut Français de Tunisie, a déclaré à cette occasion « Être vivant, c’est s’engager dans le tourbillon de la vie, c’est explorer tous les possibles, spatiaux, scientifiques, sociaux ou encore artistiques. C’est être ouvert au monde, c’est être attentif à son environnement pour en découvrir les merveilles et les limites. Etre vivant, c’est résister et c’est s’engager. » Elle rend également un vibrant hommage à Lina Ben Mhenni, qui a témoigné auparavant à l’IFT sur son parcours sur le don d’organes. Elle lui dédie cette Nuit des idées « elle qui s’est tant battue pour leur liberté ».

Sarra Boussen

 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.