News - 29.01.2020

Nouveau gouvernement, Révélations exclusives – Comment Elyès Fakhfakh veut casser la négo? Son time-line

Tous se font de grandes résolutions nourries de bonnes intentions en formant leur gouvernement. Même si la réalité finira de les rattraper par la suite. Elyès Fakhafkh n’y échappe pas. D’emblée, il avait annoncé un format compact de 25 ministres. Déjà il passe à 27 + 1 secrétaire d’Etat. D’emblée aussi, il veut « casser la négociation sur l’affectation des portefeuilles ministérielles. Parlons de vision, de programmes, de plan d’action, a-t-il annoncée tout de go à ses futurs co-équipiers.

Pour prendre la main sur le processus, il a fait préparer une note d’intention sous l’intitulé de « Document contractuel pour une coalition gouvernementale », plaçant son futur cabinet sous le concept de « gouvernement de la clarté et de la restauration de la confiance ». Elaborée par un noyau dur composé de Lobna Jeribi, Dr Fethi Touzri et Adnene Ben Youssef, sur la base d’une série d’études et de propositions fournies par divers cercles, sous la coordination de Hédi Damak.

Première séquence : la présentation mardi 28 janvier de cette plateforme contractuelle aux dix partis qui ont manifesté leur intérêt d’y adhérer. En deux groupes de cinq, ils ont été reçus à Dar Dhiafa pour un premier round de discussion. Elyès Fakhfakh a introduit le document et lancé le débat avant de laisser ses trois « négociateurs », Jeribi, Touzri et Ben Youssef poursuivre les échanges.

Séquence 2 : reformulation de la note, ce mercredi 29 janvier, en fonction des points de vue exprimée et transmission aux partis représentés.

Séquence 3 : nouvelle réunion, ce jeudi 30 janvier, mais cette fois-ci en plénière de 10 partis, pour la finalisation de la note. Sera-t-elle alors signée ? Peut-être pas, ce jeudi, chaque parti souhaitant sans doute la soumettre auparavant à ses instances.

Séquence 4 : conférence de presse, vendredi 31 d’Elyès Fakhfakh pour faire le point sur l’avancement de ses concertations.

On passe alors à la phase 2

Selon la suite logique prévue par Fakhfakh, les signataires du contrat de coalition gouvernementale seront alors invités pour des entretiens d’affectation de portefeuilles ministériels. Selon des quotas prédéfinis ? « Fakhafakh n’aime pas ça ! » nous dit-on. Il demande à recevoir des CV. Sauf que...

En fait, Elyès Fakhfakh a sa liste en tête. Jusque-là, il n’en a parlé à personne, gardant jalousement le secret pour lui-même, craignant des attaques si elle est éventée.

En fait aussi, il doit résoudre le problème qu’il s’est posé en excluant Qalb Tounès de sa coalition. « Un gouvernement ne peut vivre sans cœur (Qalb), » lance un averti.
 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
Mouelhi - 29-01-2020 11:02

Elyes fakhfekh, choses promises choses dues, please pas de 9aleb Younes, merci !! Inchallah que du positifs

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.