Opinions - 24.01.2020

Hamadi khammar - «Immigration clandestine»: Ce que M. Salvini semble en ignorer

Face à l’honteuse, à l’impudique institutionnalisation de l’ingratitude d’aucuns, par fausse amnésie, interposée, nous ne répondrons que par le biais de notre hypermnésie d’antan, et de tout temps, pour leur rappeler leurs tristes vérités!

Ou, quand cette fameuse "immigration clandestine" choque, exacerbe, surexcite la presse "occidentale", dont certains organes vont jusqu'à donner raison à Marine Le Pen, oubliant que cette immigration s'effectuait, il y a quelques décennies dans le sens inverse sans que personne n'y trouve à redire…

Aussi me permettrais-je, le plus poliment du monde, de réclamer un « soupçon de pudeur»,des divers intervenants, dont les responsables «Européens», de tout bord, et, plus particulièrement, de nos chers, très chers «voisins italiens», dès lors que vous en parlez, que vous jugez, que vous condamnez ces «migrants des temps présents», et, aujourd’hui, et le plus scandaleusement que cela puisse se faire, quand bien même que, venant de lui, ce ne soit guère étonnant, s’agissant de Donald Trump … alors que vos "enfants » , de tous pays (soi-disant) « évolués), donc pas de (Pays de merde), les y ont précédé, à n’en plus pouvoir, et sur plus d’un siècle durant.

Permettez-moi de prendre la «liberté» de vous en rappeler certains faits, inhérents à cette « immigration clandestine », sauf qu’elle se faisait dans un sens diamétralement opposé à celle que nous vivons, qui vous choque, tant, vous excède, à n’en plus pourvoir, oublieux d’un passé, relativement récent, que vous êtes.

Simple rappel: les "pantesques" (Pantelleria) d'entre eux, qualifiaient "Notre Tunisie", de "Terre Promise", à laquelle il fallait y accéder par quelque moyen que ce soit….

Bravant, disaient, par ailleurs, les "Siciliens", qualifiés, alors, de «touristes clandestins», la mort ou la prison.... ils traversaient, « courageusement », 250 km de mer, pour parvenir au Cap Bon (Tunisie ), et, pour ce faire, choisi cette maudite «immigration clandestine», ayant abouti à la réalisation du rêve de ces trente mille pantesques de vivre au pays qu'ils qualifiaient de «terre promise» = la Tunisie!
Je vous comprends, certes, mais, ce qui précède, m'impose de vous demander, fermement, de choisir les termes, appropriés, la pudicité, aidant,pour en parler…
Je suis trop bien éduqué pour me permettre de suggérer ce que dit cette célèbre formulation: «quand on s’oublie, on fait appel à… Pampers !»

Hamadi khammar


 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
Habib OFAKHRI - 27-01-2020 21:42

La question de la "migration" (clandestine ou régulière) ne serait qu'alibi favorisant la résurgence de l'etroit" nationalisme "dans cette vieille Europe en panne de perspective eco-politique... Au regard d'une opinion publique fragilisée et effrayée par les dérives d'un islamisme dit "politique" et jusqu'au boutiste,la droite nationaliste y trouve son choux gras. A mon sens,seule la dynamique historique fera comprendre à l'Europe qu'en tournant le dos au versant méridional de la Méditerranée ,elle fait l'impasse sur son avenir pour finir dans l'escarcelle de l'étoile re-montante de la Russie! Quand aux nombreux Maghrebins immigrés, ils seront respectés autant qu'ils se respectent en respectant le droit de leur pays d'accueil...L'Italie , historiquement pourvoyeuse de migrants aux quatre coins de la planète n'a pas besoin de tel rappel...

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.