News - 22.01.2020

Hamed Soyah: Radio IFM, du rêve à la confirmation (Vidéo)

Radiophile confirmé depuis son plus jeune âge, Hamed Soyah a réussi à concrétiser son rêve d’enfant en lançant la radio IFM, dont il est le fondateur et le président-directeur général. Première radio privée ayant vu le jour après la révolution, IFM a réussi à s’imposer, s’affirmer et perdurer sur la scène radiophonique tunisienne.
M. Soyah, toujours aussi passionné de sa profession, s’exprime sur son parcours en se confiant à Leaders. Fervent adepte de la radio depuis toujours, mon ambition était d’avoir la mienne. A mes débuts, j’ai collaboré en tant que bénévole à plusieurs émissions dans des radios associatives parisiennes. En 1989, j’ai entamé une collaboration avec RTCI en tant que correspondant à Paris et assistant de quelques animateurs vedettes. En 1996, j’ai participé à la création d’une radio à Phnom Penh au Cambodge, où j’ai aidé à créer et animer la première émission quotidienne francophone du pays, en association avec Radio France internationale. En 2004 j’ai créé la radio web ‘’Lol and Hits’’.

Etant informaticien de formation, j’ai été initié en autodidacte à la radio. Depuis, je n’ai cessé de saisir les opportunités qui me rapprochaient de mon rêve de toujours. Mais c’est seulement après la révolution que  ma carrière a finalement pris cette direction.

En 2011, j’étais le premier à déposer une demande pour la création d’une radio FM privée: IFM, le meilleur du rire et de la musique. Huit ans après, la station IFM est une radio de grande notoriété en Tunisie.

IFM a beaucoup évolué depuis sa création. Sur quoi avez-vous misé pour son succès?

Lors de la création d’IFM, la Tunisie souffrait d’un manque flagrant de contenu radiophonique. J’étais principalement orienté vers une radio FM  de divertissement, destinée à la musique et au rire. Persuadé qu’il fallait anticiper dans ce domaine, j’ai opté pour des contenus radiophoniques innovants, élaborés dans un esprit propre à la radio. Tout au long de ces huit années, j’ai toujours misé sur l’innovation et la diversité, en essayant d’élaborer un contenu radiophonique à la fois propre à nous et universel.

Quelle est selon vous la spécificité de radio IFM aujourd’hui?

Je dirai que radio IFM se démarque par la diversité de ses programmes. Allant du culturel à l’informatif, en passant par l’actualité, nos émissions sont conçues en conservant cette touche dédiée au rire et au divertissement.

A la radio, tous nos programmes allient pertinence et amusement dans une approche de proximité avec nos auditeurs. Le divertissement à IFM ne passe pas uniquement par l’humour. A titre d’exemple, ‘’Nahj el tribunal’’ est une émission des plus divertissantes sans être vulgaire ; ‘’Racine Carré’’, notre émission à aspect culturel, s’y prend avec une certaine légèreté.

Sur nos ondes, nous appréhendons aussi le service d’une autre manière, en le fournissant avec beaucoup de créativité. Par exemple, IFM bénéficie d’un partenariat exclusif avec Google et l’application Waze, donnant lieu à ‘’Info trafic’’. Cette rubrique permet de suivre l’état des routes de manière instantanée, avec une périodicité de trente minutes aux heures de pointe.

En bref, je dirai que dans tous les programmes d’IFM, nous conservons un ADN bien propre à nous. La radio traite de sujets variés, sans perdre de vue sa mission originelle : divertir et informer de manière objective.

Selon vous, quels sont les enjeux du secteur radiophonique actuellement?

Je ne vous surprendrai pas en vous disant que le secteur des médias en général souffre d’une précarité financière alarmante. Nos revenus, générés majoritairement par la publicité, sont loin de couvrir nos besoins toujours grandissants. Avec des droits de diffusion élevés, des charges financières importantes, les gains ne suivent plus. Une intervention de l’Etat est devenue nécessaire, étant entendu que l’indépendance des radios et l’objectivité des lignes éditoriales doivent être respectées.

Quels projets envisagez-vous au sein de radio IFM?

Le réel défi des médias aujourd’hui, y compris les radios, est l’ouverture au digital.

Dans cette optique, nous avons créé IFM TV, notre radio filmée professionnellement, qui est le fruit d’un travail qui dure depuis deux ans.

Sur un autre plan, nous programmons aussi maintes émissions à vocation digitale, à l’instar de ‘’IFM Découverte’’ ou ‘’IFM Culinaire’’.

Il est à noter que nous programmons aussi un éventail de reportages à diffuser sur le web, mais aussi des podcasts natifs, à écouter en tout temps sur nos plateformes digitales. Cette nouvelle orientation de la radio permettra de hisser 2020 comme l’année du digital par excellence pour IFM.



 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.