Opinions - 20.01.2020

Abdelkader Maalej: A propos de la visite de Ghannouchi en Turquie

La récente visite effectuée par le Président de l’ARP Rached Ghannouchi en Turquie a fait couler beaucoup d’encre. En quelle qualité s’est il entretenu avec le président Erdogan? Etait-ce en sa qualité de président du parlement ou de président du parti Ennahdha? De quoi les deux hommes ont parlé ? Les déclarations contradictoires faites à ce sujet par ses lieutenants au parti nous laissent perplexes et ne nous aident guère  à comprendre les raisons de cette visite survenue quelques heures seulement après le cuisant échec de Ghannouchi de faire accepter le gouvernement de Habib Jemli par le parlement. Le moment de la visite ne cache-t-il pas qu’il y’a anguille sous roche?

Selon Samir Dilou Ghannouchi a rencontré Erdogan en sa qualité de Président du parti Ennahdha et la visite était programmée depuis longtemps. Seul le moment de la visite, reconnaît Dilou pourrait susciter quelques  soupçons. Pour l’autre lieutenant qu’est Imed Khmiri Ghannouchi a rencontré Erdogan en sa qualité de Président du parlement. D’après lui, Ghannouchi aurait demandé à Erdogan de réviser le contrat commercial signé entre les deux pays afin de réduire le déficit grevant lourdement le budget commercial tunisien en faveur de la  Turquie.

Il aurait aussi félicité le Président turque pour la nouvelle voiture fabriquée par la Turquie. N’est ce pas rigolo? Ghannouchi aurait également discuté avec Erdogan du problème Libyen et c’est selon les contestataires le sujet principal de l’entretien qui a eu lieu entre les deux hommes Erdogan et Ghannouchi, car le Président turc qui voulait envahir la Libye avait besoin d’utiliser militairement le territoire tunisien pour faire passer les armes mais il savait que la politique suivie par la Tunisie s’oppos depuis l’époque de Bouguiba à toute ingérence dans les affaires intérieures des autres pays et n’accepte aucune immixtion étrangère dans ses propres affaires. Erdogan fort de ses bonnes relations avec les frères d’Ennahdha croyait pouvoir faire fi de cette diplomatie tunisienne prise comme un exemple de par le monde.  

Et c’est là où le bât blesse quand on sait que la position d’Ennahdha ne concorde pas avec les déclarations faites par le Président Kaies Saïed à ce sujet, Un autre jeune lieutenant nahdhaoui du nom de Trigui a indiqué que Ghannouchi aurait informé le Président de la république de sa visite et a même demandé la permission de le faire. La présidence de la République n’a pas dit un traître à ce sujet.

Depuis lors les protestations ne se sont pas arrêtées. D’aucuns parmi les députés au parlement notamment Abir Moussi et Mongi Rahoui, se sont révoltés contre cet agissement de Ghannouchi et lui  ont imposé la tenue d’une séance plénière consacrée au questionnement du Président qui devait éclairer l’assemblée sur les tenants et les aboutissants de l’entretien à savoir l’objectif de la visite son timing et la teneur de la discussion qui a eu lieu entre Erdogan et Ghannouchi.

Ce dernier étant membre du conseil national de la sécurité il est naturellement au parfum de tous les secrets de l’Etat et notamment les secrets de l’armée tunisienne et de son armement. Acculé notamment par ces députés et se sentant obligé à répondre, Ghannouchi, avec une voix indécise, a prétendu qu’il a rencontré Erdogan en sa qualité de Président de parti sur sa demande et que c’est Erdogan qui a choisi la date de la visite et que par courtoisie Il ne pouvait pas par conséquent récuser l’invitation.       

A la lumière de ces déclarations et d’autres que peut-on déduire ? Est il possible  que Ghannouchi porte deux casquettes? Celle de Président de l’ARP et celle de Président de Parti?  Au terme du règlement intérieur du parti son président doit  être responsable au sein du parti  à plein temps et ne peut par conséquent exercer aucune autre fonction à l’extérieur de son parti. C’est ce que a affirmé Samir Dilou qui a ajouté que le problème est posé et que la direction du parti est en train de penser à le résoudre le problème. Cela signifie que légalement que Ghannouchi n’est plus le Président d’Ennahdha et par voie de conséquence, sa visite en Turquie ne peut être effectuée qu’en sa qualité de Président du parlement. Par ailleurs, d’aucuns parmi les responsables d’Ennahdha confirment que la visite a été programmée avant que Ghannoufhi ne fût élu Président de l’ARP. Si c’est vraiment le cas pourquoi alors ne pas avoir publié l’information au moment opportun? Si alors Ghannouchi a effectué la visite en sa qualité de Président  de l’ARP, pourquoi le chef de l’Etat n’a rien dit à ce propos et pourquoi il n’ a pas lui-même informé le parlement ou au moins le bureau du parlement. Ghannouchi ne doit-il pas  informer ses pairs du résultat de sa mission ? Vraisemblablement cela n’a pas été le cas. On ne nous a pas dit non plus si Ghannouchi a rendu compte au Président de la république des résultats de sa mission si comme le prétend un de ses lieutenants il a demandé l’autorisation du Président pour effectuer la visite. Quelle cacophonie?

Abdelkader Maalej

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.