Opinions - 17.01.2020

Courir après la révolution

Par l’ancien ambassadeur des Etats –Unis à Tunis, Gordon Gray - Dans les jours qui ont suivi la révolution tunisienne, alors que je reprenais ma routine de courir à travers Tunis pour faire de l'exercice et explorer la communauté, j'ai recueilli des souvenirs que je n'oublierai jamais.

Pendant mon mandat d'ambassadeur des États-Unis en Tunisie, j'ai été le témoin direct du déroulement de l'histoire. Le 14 janvier 2011, le peuple tunisien a renversé 23 ans de régime despotique. Sa révolution a lancé les soulèvements du Printemps arabe qui allait engloutir plusieurs autres pays, dont la Libye, l'Égypte, la Syrie, le Bahreïn et le Yémen.

Dans les jours qui ont suivi en Tunisie, alors que je reprenais mon habitude de courir à travers Tunis pour faire de l'exercice et explorer la communauté, j'ai recueilli des souvenirs que je n'oublierai jamais.
Je suis un coureur passionné depuis 25 ans, alors, quand je suis arrivé en Tunisie, j'ai été heureux de découvrir qu'un chapitre actif du Hash House Harriers - un club international de coureurs - avec des participants locaux venant de Tunisie, des États-Unis et de plusieurs autres pays. Nos courses nous ont fait découvrir la capitale et sa banlieue à couper le souffle.

Parfois, nous passions devant les ruines carthaginoises qui ont survécu à la destruction romaine. Souvent, nous avons enduré les collines éreintantes de Tunis, qui, selon la légende, rappelaient aux anciens Romains leur propre terrain. D'autres fois, nous avons couru devant le palais présidentiel, habité par l'homme fort Zine el-Abidine Ben Ali et entouré de ses gardes de sécurité pressants.

La révolution qui a fait fuir Ben Ali de Tunisie a été beaucoup moins violente que, disons, la révolution iranienne ou le chaos que nous constatons malheureusement aujourd'hui en Syrie et au Yémen. Pourtant, les fusillades et les pillages - dont une grande partie visait les villas ostentatoires dont les proches de Ben Ali s'étaient à peine échappés - ont affligé le pays après son départ.

Le résultat a été que le personnel dévoué de l'Ambassade des Etats-Unis à Tunis - Américains et Tunisiens - a travaillé 24 heures sur 24 pour répondre aux demandes de renseignements des citoyens américains, naturellement inquiets, et pour organiser un passage sûr pour ceux qui voulaient quitter le pays.

Une fois la crise immédiate passée et le calme revenu dans les rues de Tunis, j'ai fortement encouragé mon personnel à se consacrer à un moment de tranquillité, que ce soit pour lire un livre, regarder un film ou passer du temps avec leur famille. Dans mon cas, cela signifiait se remettre à courir dans les rues pittoresques de Tunis et de sa banlieue côtière.

Les vues que j'ai vues pendant mes courses étaient inspirantes. Les chars étaient garnis de bouquets de fleurs, des cadeaux de citoyens tunisiens qui voulaient montrer leur appréciation pour le refus des militaires de tirer sur les civils et leur succès dans le rétablissement de l'ordre. J'ai vu la garde prétorienne du palais présidentiel, autrefois sans expression, se mettre à sourire.
Les piétons qui me voyaient passer en courant criaient "Américain" et quand je répondais "Oui", ils éclataient en larges sourires, reconnaissants du soutien précoce et clair du Président américain Barack Obama et du Congrès américain aux Tunisiens et à leurs aspirations démocratiques.

Mais ce qui m'a le plus frappé, c'est la façon dont les Tunisiens affluaient dans les cafés, déterminés à retrouver le rythme quotidien de leur vie.

Beaucoup de diplomates américains sont des coureurs comme moi, mais c'était une occasion rare de pouvoir courir juste après une révolution démocratique et de voir par soi-même les gens profiter des fruits de leur succès.

J'ai été très heureux, à mon retour en Tunisie quelques années après la fin de ma tournée d'ambassadeur, de voir comment le pays avait progressé et, oui, de courir à nouveau sur certains de mes parcours préférés.

Gordon Gray

In : The Arab Weekly, https://thearabweekly.com/running-after-revolution
 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.