News - 27.12.2019

Samir Gharbi - Afghanistan: la fin annoncée d'une «guerre insensée»

25 décembre, base militaire de Dover (Delaware): les Américains assistent une nouvelle fois au rapatriement du corps de l’un de leurs soldats tués à l’étranger – en Afghanistan, précisément (voir vidéo). C’est le 20e depuis le 1er janvier 2019. Agé de 33 ans, le sergent-chef Michael James Goble a trouvé la mort, dans la nuit du dimanche à lundi, 22-23 décembre, lors d’un raid contre une cache d’armes des talibans dans la province de Kunduz (nord)…

L’année 2019 sera ainsi l’année la plus sanglante pour les Américains depuis l’arrêt officiel des opérations de combat décrété il y a cinq ans. Il reste encore 8 600 soldats US en Afghan, contre 100 000 en 2011. Selon la Mission d'assistance des Nations unies en Afghanistan (Manua), la guerre a fait plus de 100 000 victimes civils (tués et blessés) rien qu’au cours des dix dernières années.

Face aux dérives de cette «guerre interminable» (voir «une chronologie afghane»), l’opinion publique internationale s’est détournée. Les justifications (guerre contre le communisme, guerre contre le terrorisme) ne sont plus de mise. Reste la guéguerre entre Afghans… Le mandat de la Manua n’a été prolongé que de six mois en septembre 2019. Et Donald Trump a exprimé dès 2017 son souhait de sortir de cette «guerre insensée » et de faire évacuer les derniers soldats US avant le 3 novembre 2020, date de la prochaine élection présidentielle américaine…

Des « pourparlers de paix » entre les Américains et les Talibans ont commencé depuis 2017 « sans condition préalable ». Mais, malins, les Talibans durcissent leur position…pour se mettre en position de force. Ils multiplient les attaques contre le gouvernement et les forces américaines.

Le 7 septembre dernier, suite à la mort du 19e soldat US, Donald Trump a annulé une rencontre secrète qui devait se faire avec des Talibans à Camp David (Maryland)… Mais, gageons que ces pourparlers reprendront dès que possible en 2020.

Avec seulement 8 600 soldats, le contingent américain ne pourra pas tenir longtemps. Même en multipliant, comme jamais, le lancement de missiles (plus de 6 200  depuis janvier 2019) et les bombardements. L’armée afghane ne peut résister non plus à une déferlante des Talibans. Elle a déjà perdu 28 000 hommes depuis 2015. Une solution négociée avec les Talibans est inéluctable.

Samir Gharbi

Voir: Une chronologie afghane

Voir vidéo CBS: le rapatriement de la dépouille du dernier soldat américain tué en Afghanistan, dans la nuit du 22 au 23 décembre 2019.

https://newyork.cbslocal.com/2019/12/25/body-new-jersey-soldier-returned/
 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.