News - 06.12.2019

Journées de l’Entreprise - Mohamed Ennaceur : une «conférence nationale» pour sortir de l’impasse (Album Photos)

Entre lui et Aya Ben Saad, il y a trois générations d’écart. Elle a parlé avec sa fougue, sa naïveté, son ambition. Il a parlé avec sa raison, celle de l’Etat, celle du diplomate, celle de l’ancien président du Parlement, celle de l’ancien Président de la République par intérim.

Disons que c’est l’esprit de la sagesse qui a soufflé pendant trente minutes, ce 6 décembre, sur la salle de conférence des Journées de l’Entreprise.

« La Tunisie est un pays qui respecte les droits de l’Homme, qui est en transition démocratique et qui subit une crise multiforme. On ne peut pas comprendre le présent et parler de l’avenir, sans revenir sur le passé », explique Mohamed Ennaceur. La Tunisie a été bâtie en 1956 sur un « contrat social » et a lancé son développement national sur la base où « l’Etat fait tout ».  En 1969, on s’aperçoit que l’Etat ne peut pas « tout faire », on entre dans un « libéralisme social ». L’Etat est obligé de compenser les prix. Mais ça ne marche pas comme il faut. Et c’est « l’ajustement structurel », le retour du bâton, en quelque sorte, avec la « révolution de 2011 ». Le peuple réclame trois choses : Liberté, emploi et dignité.

Mais qui a fait cette révolution ? Ce ne sont pas les partis politiques. C’est la jeunesse, les laissés-pour-compte.

Qu’est-ce qu’on a gagné depuis 2011 ? La liberté, avec tous ses avantages et ses dérapages. L’Etat a perdu depuis sa crédibilité, mais le contrat social a été rompu. Nous avons une nouvelle Constitution, mais le pouvoir exécutif a été scindé en deux. Et il s’est affaibli. De nouvelles institutions indépendantes sont nées. Un pouvoir régional commence à émerger. Mais les exigences fondamentales du peuple – l’emploi et la vie dans la dignité – ne sont pas entièrement satisfaites.

En moins de dix ans, nous avons eu six gouvernements. Nous avons perdu beaucoup de temps. Des projets de loi attendent toujours d’être votés. Des projets économiques ne peuvent être exécutés faute de moyens…

Le fonctionnement du parlement – avec les droits de l’opposition – se bloque de temps en temps. Les divisions politiques nous ont affaiblis. Et que voit le peuple ? Il voit que sa situation ne s’est pas améliorée. Au contraire, elle s’est détériorée.

Que faire ? Il faut changer notre mode de fonctionnement. Nous avons besoin d’une « vision longue, unifiée, dépassionnée, dépersonnalisée ». L’histoire ne se compte pas en années, mais en dizaines d’années. L’Etat n’est pas une personne, c’est une entité morale qui doit travailler pour toutes les générations.

« Il nous faut construire, dit-il en résumé, un avenir à long terme au-delà des intérêts partisans. Les citoyens ont des droits, mais ils oublient qu’ils ont aussi des devoirs. Les entreprises ne doivent pas seulement créer des richesses, elles ont aussi un rôle social et environnemental. » Et il lance un appel pour l’organisation d’une « conférence nationale » afin de dégager des « objectifs consensuels » (Bil’ijmaa) et de sortir de l’impasse.

Samir Gharbi

Lire aussi

Journées de l’Entreprise : Quand le syndicaliste parle, on l’écoute aussi

Journées de l’Entreprise : Quand le sage parle, on l’écoute

Journées de l’Entreprise - Youssef Chahed : un plaidoyer pro domo

Journées de l’Entreprise - Nafaa Ennaifer: Il est interdit de ne rien faire (Album Photos)

Journées de l’Entreprise - Nafaa Ennaifer: Il est interdit de ne rien faire (Album Photos)

Journées de l’Entreprise - Taïeb Bayahi:  Renverser la table, s’il le faut ! (Album Photos)

Journées de l'Entreprise : Une étoile est née à El Kantaoui, Aya Ben Saad (Album photos)

A l’occasion des Journées de l’IACE - Compétitivité: «Ô miroir, mon beau miroir… »

Samir Gharbi - IACE : un lanceur d’alerte tunisien?


 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.