News - 25.11.2019

Le 40e jour du décès de Brahim Khouaja: Le témoignage de Raouf Chkir et Hédi Zeghal (Album Photos)

Une brillante étoile du monde des télécommunications en Tunisie s’est tristement éteinte, suite à la brusque disparition de Si Brahim Khouaja, qui a plongé tous ceux qui l’ont connu dans une profonde et douloureuse stupeur. Connu notamment par ses qualités humaines et profondément imprégné des règles de respect des autres, ce fut un ingénieur exceptionnel doté d’une excellente connaissance du domaine des télécommunications et surtout d’une conscience professionnelle sans limites. Nous donnons ci-après un bref aperçu de ses principales participations dans l’épanouissement du secteur des télécommunications dans notre pays et même hors des frontières.

Sur le plan national:

Si Brahim a toujours cherché et encouragé les compétences parmi les élèves de Sup-Telecom à intégrer le ministère :

Il a largement contribué au renforcement de la formation des cadres dont il fit sa priorité, en créant l’Ecole des PTT, devenue par la suite une école spécialisée dans le domaine des télécommunications (SUP COM) qui fournit la majorité des ingénieurs pour la réalisation, l’entretien et la maintenance des réseaux de télécommunications.
A mis à contribution ses nombreuses et efficaces relations personnelles, notamment au sein de l’Union internationale des télécommunications (UIT) pour constituer les normes et les principes de base pour la gestion du réseau national des télécommunications et du personnel y affecté.
A toujours réservé une priorité absolue aux relations humaines et a toujours trouvé une solution aux problèmes que rencontre le personnel.
Sous son impulsion, toutes les nouvelles technologies étaient adoptées très tôt dans le réseau tunisien, aussi bien en analogique qu’en numérique.

Sur le plan international

Si Brahim a toujours été attaché à la consolidation de la coopération internationale. A cet effet, sa première mission a été la sous-traitance d’un projet de mise en place du premier réseau de faisceaux hertziens en Libye.

De même, pendant la période du pèlerinage, avec ses relations personnelles, à l’époque où le téléphone était embryonnaire dans les pays musulmans, il établira des liaisons téléphoniques directes avec l’Arabie Saoudite pour soulager les opératrices du pays et faciliter l’écoulement de leur trafic. Il proposera aussi une assistance technique pour traiter les factures téléphoniques par des moyens informatiques. Il mettra en outre des techniciens à la disposition  de ces pays pour les assister dans l’entretien et la maintenance de leur réseau. Il en fera de même avec le Koweït.

Toujours grâce à ses relations personnelles, il sera à la base du choix de la Tunisie pour l’implantation de la Station secondaire de contrôle et de suivi du satellite arabe ARABSAT, malgré la modestie de notre participation à son financement. Avec l’Europe, après la pose du premier et du deuxième câble sous-marin Tunisie-France, un intérêt particulier a été réservé au développement du réseau international de la Tunisie, particulièrement à travers le réseau SEA ME WE reliant les pays de l’océan Indien aux pays européens et c’est grâce à son insistance et toujours à ses relations personnelles qu’il est parvenu à convaincre ses partenaires pour faire passer ces câbles par la Tunisie (Bizerte). Après avoir passé en revue toutes ces prouesses techniques et scientifiques de Si Brahim, nous ne pouvons terminer cette modeste contribution sans rappeler ses qualités morales et humaines. Si Brahim était d’une compagnie très agréable, caractérisée essentiellement par son profond amour pour l’Histoire et ses agréables anecdotes d’humour raffiné. Je n’oublierai  jamais  à ce propos sa réplique aux diverses interventions  au cours de l’une de ses réunions périodiques avec les cadres, qui ne cessaient de répéter «Il faut….il faut….»! Je ne veux plus entendre cette réplique! Dites plutôt «Je faux….je faux…» Leur dit-il d’un ton qui a mis une agréable note d’humour et de gaieté parmi toute l’assistance.

Paix à ton âme bien cher Si Brahim !

Raouf Chkir et Hédi Zeghal

Lire aussi

Brahim Khouaja, ancien ministre des Telecoms est décédé
 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.