News - 11.11.2019

La BAD entend souscrire 20 millions d’euros au capital du fond des fonds tunisien Startup Capital (Photos / Vidéo)

De Taoufik Habaieb, envoyé spécial de Leaders à Johannesburg. L’effet de surprise est total sur la délégation tunisienne à Johannesburg. Devant lever les 25 millions d’euros qui lui restent à mobiliser pour boucler le capital du fond des fonds Startup Capital (Anavan) fixé à 100 millions d’euros, il lui fallait enchainer les contacts en ce premier jour de l’Africa Investment Forum (AIF), organisé par la BAD en collaboration avec l’Afrique du Sud. A peine la présentation du projet faite par Dr Boutheina Ben Yaghlane, directrice générale de la Caisse des Dépôts et Consignations, chef de file, et Anas Jaballah, représentant d’Anavan, devant un groupe d’investisseurs, que Mohamed El Azizi, directeur général de la BAD pour l’Afrique du Nord, demande à prendre la parole. Dans cette Board Room au deuxième étage du Convention Center à Sandton où se tient l’Africa Investment Forum, on retient son souffle. «La BAD entend souscrire 20 millions d’euros!». Dr Ben Yaghlane et les membres de la délégation, jubilent. L’ambassadeur de Tunisie à Pretoria, Mme Narjes Dridi ne cache pas sa satisfaction. Le Forum démarre bien pour la Tunisie qui soumet quatre autres projets.

Dans son introduction, Dr Ben Yaghlane avait mis en exergue, au-delà du contexte d’investissement favorable de la Tunisie, deux éléments clefs qui plaident en faveur de ce fond des fonds. D’abord, la revue complète qu’en a faite la Banque mondiale et, ensuite, l’étude approfondie effectuée par BPI France. Présente autour de la table, Isabelle Bébéar, directrice des Affaires internationales et européennes, de BPI France soulignera que toutes les diligences ont été effectuées et que ce projet présente des dimensions très prometteuses.

«C’est le premier fond des fonds ciblant les startups qui se monte en Afrique, déclarera Aziz Mbarek, CEO d’Afric Invest. Il mérite félicitations et soutien.»

Leila Mokaddem, représentante de la BAD au Maroc, abordera dans le même sens indiquant qu’il serait utile de présenter la deuxième phase du projet devant doubler son capital pour le porter à 200 millions d’euros à des investisseurs marocains institutionnels et privés.

Anas Ben Jaballah avait indiqué que l’objectif est de favoriser sur cinq ans la création de 1000 startups, générant 10.000 emplois, et un chiffre d’affaires de 1 milliard de dinars. L’ultime but est cependant de donner naissance à une icône tunisienne qui contribuera à changer les mentalités et inspirer les jeunes. Sur les détails du projet, il soulignera que les études nécessaires quant aux différents types de fonds bénéficiaires potentiels, critères de sélection et montants des tickets à réserver pour chaque catégorie ont été finalisées, tout comme celles relatives aux startups. L’expérience des startups hybrides nées en Europe et développées en Tunisie peuvent selon lui constituer un exemple à retenir.

Selon Jaballah, dès le closing désormais imminent des souscriptions, Startup Capital est fin prêt pour démarrer au cours du 1er trimestre 2020.

Télécharger la présentation du projet

C’est Achraf Tarsim, Managing Infrastructure & Energy Sector, North Africa, à la BAD, qui apportera, en conclusion, deux assurances quant au suivi qui sera entrepris par la Banque. D’abord, une mission de la BAD se rendra début décembre prochain à Tunis pour poursuivre les discussions avec l’équipe du projet. Ensuite, le document du projet sera distribué à d’autres investisseurs qui ont manifesté l’intérêt de l’examiner. Mais, d’ores et déjà, la BAD entend souscrire 20 millions d’euros. «Promesses faites, promesses tenues» reprendra Dr Ben Yaghlane l’affirmation faite par Dr Adesina, président de la BAD, lors de l’ouverture ce lundi matin de l’Africa Investment Forum.

Taoufik Habaieb

Lire aussi

Comment accroître les investissements des caisses des dépôts et consignations en Afrique : l’exemple tunisien de la CDC (Photos / Vidéo)

Aberraouf Nouicer : La station Sonede de dessalement de l’eau de mer de Ksour Essaf sera opérationnelle dès 2025 (Vidéo)
Moncef Smaoui : L’ONAS lance en PPP un complexe d’assainissement des eaux à Gabès avec entrée en service en 2025 (Vidéo)
Atef Majdoub à Johannesburg : Voici les bonnes conditions et les garanties que la Tunisie offre aux développeurs en PPP (Vidéo)

La Tunisie à l’Africa Investment Forum de Johannesburg: Cherche investisseurs, résolument! (Photos)
La BAD entend souscrire 20 millions d’euros au capital du fond des fonds tunisien Startup Capital (Photos / Vidéo)

Aziz Mbarek: Les entreprises tunisiennes ont beaucoup à gagner de l’Africa Investment Forum (Photos et vidéo)

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.