News - 06.11.2019

Hédi Béhi :Pourquoi les hommes politiques sont si sensibles aux honneurs procurés par le pouvoir

Dire que les hommes politiques tunisiens sont très sensibles aux honneurs procurés par le pouvoir au  point de s’y accrocher est devenu un truisme que personne ne conteste.

Les honneurs du pouvoir ? Mais pas seulement. Ils appréhendent le jour de leur départ, les réactions des collaborateurs. C'est que Leur départ se fait souvent dans des conditions humiliantes parfois même sous les hués et les sifflets, sans oublier les lazzis et les quolibets, sans oublier les trahisons et les retournements de veste des collaborateurs souvent les plus proches qui saisissent cette occasion pour extérioriser tous les griefs légitimes ou non qu’ils avaient refoulés pendant des années. Les réactions au départ d’un ministre régalien il y a quelques jours en disent long sur l’ingratitude des hommes. Déjà déçu par son limogeage,le responsable sombre souvent dans une déception profonde. Pour qualifier cette attitude, je cherche le mot approprié. Il n'existe pas en français, en arabe si : الشماتة

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
Habib OFAKHRI - 06-11-2019 21:10

Comme tous les peuples de la planète, les Tunisiens prennent le discours des politiciens au premier degré. Dans un sens ils n'ont pas tort : c'est que dans une campagne électorale ou par un concours de circonstance,le politicien avance des promesses qu'il ne tiendra pas une fois en poste,compte tenues des contraintes budgétaires,la non cohésion de l'équipe qui l'entoure et surtout de ses motivations premières..En fait ,ne s'improvise pas politicien qui veut tout comme on ne naît pas en tant que tel. Etre ou devenir politicien équivaut - éthiquement-à un sacerdoce,désintéressé par la matière.Emphatique ,il trouve son bonheur en faisant bon usage du bien public pour servir le public et non s'en servir...La génération post-independance a eu la chance de reconnaitre en Bourguiba,l'archétype du politicien avisé. Quant à la"Chemata" ( l'envieuse vengeance)de nos jours,elle relève simplement du pathos.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.