News - 09.10.2019

La Tunisie entre dans une nouvelle étape : saurons-nous faire bon usage de la démocratie ?

L’ancien président du Conseil britannique, Winston Churchill avait bien raison de considérer la démocratie non pas comme le meilleur mode de gouvernement du monde comme on le dit souvent, mais comme le pire des systèmes à l’exception de tous les systèmes. Autrement dit, elle n’est pas la meilleure, mais la moins mauvaise. La nuance est certes subtile, mais bien réelle. Tout dépend de l’usage qu’on en fait. La démocratie qui a permis à Hitler d'accéder à la chancellerie est la même qui a permis à l'extrême-droite tunisienne et ses icônes d'entrer au parlement.

Avec ces gens là, il faut être vigilants, ne pas prendre leurs paroles pour argent comptant. Il suffit d’observer le triste spectacle que nous offrent Jaouadi, Khiari et compagnie ces derniers jours pour s'en rendre des dangers qu'ils présentent. 

On avait cru toucher le fond avec l’ancienne chambre. On doit déchanter. La nouvelle ressemblera sans nul doute à une cour des miracles, avec avec cette mouvance qui a toujours vécu dans la haine de l'Etat.

Mustapha

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
Mohamed - 09-10-2019 20:55

En effet, la médiocrité de certains et l'extrémisme d'autres, ne sont pas prêts à disparaître de la scène politique tunisienne, si on n'opte pas pour la modification du mode de scrutin. Dans la situation actuelle - éparpillement des voix et des sièges à l'ARP - la solution la plus judicieuse est la constitution d'un gouvernement de compétences non partisanes avec un programme soutenu par une majorité de députés. Voir ci-dessous la contribution de M. Bouanane dans ce sens. Abstention et vote-sanction: le-double refus de la caste et de son systeme politique

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.