Opinions - 02.10.2019

Anouar Maarouf: Pour une Révolution responsable

Un message révolutionnaire clair de la part du Peuple tunisien

Le premier tour des élections présidentielles a été l’occasion pour les Tunisiens d’adresser un message clair à l’ensemble de la classe politique.

Tout d’abord, le vote massif pour Nabil Karoui est le reflet d’un sentiment d'abandon de la part des régions intérieures et des classes sociales les plus défavorisées, sentiment sur lequel le magnat des médias a su habilement construire son succès électoral.

Ensuite, l’émergence de Kaïs Saïed en première position au terme d’une campagne sans parti et avec peu de moyens exprime l’attente forte de la jeunesse de se doter de représentants humbles, intègres et intransigeants concernant le respect de la morale, des lois et des institutions.
Enfin et surtout, une large majorité du Peuple tunisien affirme sa volonté de poursuivre la Révolution et d'écarter du pouvoir tous ceux qu’il perçoit comme les partisans du statu quo. Pour rester dans la course, les partis établis doivent démontrer qu’ils ont la légitimité et la volonté de lutter réellement contre la corruption, les inégalités et l’extrême pauvreté.

Double légitimité d’Ennahdha, à la fois parti révolutionnaire et parti de gouvernement

Ennahdha s’associe totalement à l’aspiration révolutionnaire du Peuple et rappelle en même temps que gouverner la Tunisie est une responsabilité qu’il ne faut pas prendre à la légère. Prétendre aux plus hautes fonctions de l’Etat suppose non seulement des compétences mais aussi une éthique et un sens de l’intérêt général. Ces qualités nécessaires devraient servir de guide et de filtre à nos concitoyens au moment d’accorder leur voix à tel ou tel parti.

Or, Ennahdha est aujourd’hui la seule force politique à avoir une double légitimité : celle d’un parti engagé depuis des décennies pour les valeurs de la Révolution mais aussi celle d’un grand parti responsable et capable de gouverner. A ce titre, Ennahdha a toujours eu une position de juste milieu : défendre avant tout les intérêts des Tunisiens sans insulter nos partenaires internationaux, lutter contre la pauvreté et les inégalités sans adopter de posture paternaliste ou verser dans les pratiques mafieuses. La lutte contre les inégalités, la défense des libertés, le respect de la loi et des institutions : voilà ce qui nous caractérise.

Depuis 2011, Ennahdha a pris ses responsabilités pour enraciner les acquis démocratiques et les institutions dans notre pays. Aujourd’hui, la Tunisie peut être fière d’avoir vécu cinq scrutins nationaux libres et transparents ainsi que plusieurs alternances politiques, sans le moindre soubresaut contre-révolutionnaire.

La priorité donnée à la transition démocratique a notamment nécessité de composer des alliances de gouvernement, ce qui a pu ralentir nos avancées sur les questions sociales et économiques. En revanche, cela n’a en rien entamé notre détermination à lutter contre la corruption, les inégalités et l’extrême pauvreté.

Voter pour Ennahdha aux élections législatives, c’est donner sa chance à la poursuite de la Révolution

L’indignation légitime que suscitent aujourd’hui la corruption, les inégalités et l’extrême pauvreté est une source formidable d’énergie. Pour être féconde et atteindre son but, cette énergie révolutionnaire doit se transformer par la voie institutionnelle en acquis concrets pour tous les Tunisiens. La Révolution ne doit pas conduire à l’anarchie mais à une révolte active, une révolte qui, selon les mots de Camus, «enfante des valeurs», «refuse» mais «ne renonce pas».
Au sein d’Ennahdha, nous sommes plus que jamais déterminés à assumer la responsabilité de poursuivre la concrétisation des objectifs de la Révolution avec deux priorités clairement affichées :

  • La lutte sans merci contre la corruption et les corrompus
  • La réduction massive et immédiate des inégalités sociales et régionales

L’enjeu des élections législatives est à ce titre crucial et les risques doivent être pris avec gravité. Une victoire du parti de Nabil Karoui ou une fragmentation extrême du Parlement feraient en effet peser une menace lourde sur notre capacité à améliorer la situation de millions de nos compatriotes qui risquent de perdre patience.

Aussi, nous entendons et nous comprenons la tentation de nos concitoyens d’utiliser le scrutin à venir pour adresser un message de rupture radicale. A ceux-là nous disons que la rupture n’est qu’une étape et que l’objectif final doit être la construction d’un avenir meilleur. Voter pour Ennahdha, c’est éviter le scénario d’un Président isolé, incapable de traduire la dynamique révolutionnaire. Voter pour Ennahdha aux élections législatives, c’est donner sa confiance à des femmes et des hommes qui ont prouvé leur attachement aux valeurs de la Révolution et leur capacité à faire avancer le pays malgré les obstacles et les compromis nécessaires. Voter pour Ennahdha, c’est adhérer aux mots de Jean Jaurès pour qui « le courage, c’est d’aller à l’idéal et de comprendre le réel ».

Anouar Maarouf
Ministre des Technologies et de l’Economie numérique

 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
Abdelkader Maalej - 03-10-2019 12:29

Ce que dit l'auteur de cet article mensonger est révoltant. l'auteur oublie que la Nekba gouverne le pays depuis 2011et ne voit pas où est ce qu'elle amené le pays maintenant au bord du gouffre. Du reste le mouvement que notre cher auteur défend inutilement n'a rien à voire avec la révolution dont elle a injustement récolté les fruits. Un peu de pudeur M. SVP.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.