Partenaires - 16.09.2019

ECOMONDO présente les projets européens les plus innovants et applicables pour la récupération et la réutilisation de la ressource hydrique

La section Global Water Expo du salon d’Italian Exhibition Group s’agrandit, faisant appel à tous les spécialistes et institutions opérant dans un secteur qui vaut en Italie 777 millions d’euros et qui a encore un grand potentiel de croissance

Rimini, 16 septembre 2019 – L’économie circulaire appliquée au secteur hydrique integré – si on ne considère que la réutilisation de la ressource en agriculture – exploite actuellement, en Italie, 777 millions d’euros de chiffre d’affaires et couvre environ 4 000 emplois (Circular Economy in Italy, Duccio Bianchi, éditions Edizioni Ambiente). Mais son potentiel va bien au-delà : l’édition 2017 du Rapport sur le développement hydrique des Nations unies porte d’ailleurs un titre éloquent, « Eaux usées : une ressource inexploitée ».

Le thème de la gestion et valorisation durable des eaux, au niveau urbain et industriel, est exploité à Ecomondo (5-8 novembre, Fiera di Rimini), la plate-forme Italian Exhibition Group de l’économie verte et circulaire en Italie et en Europe. Grâce à la section Global Water Expo et au partenariat avec Utilitalia, Ecomondo se révèle une vitrine de l’innovation dans toutes les phases de la filière du service hydrique intégré et du cycle des eaux. Le rôle central d’Ecomondo dans ce domaine est d’ailleurs confirmé par un important rendez-vous tenue en septembre en Italie : la 3e édition de la Resource Recovery Conference (www.iwarr2019.org) de l’IWA (International Water Association), et dont le salon d’IEG était partenaire : il s’agit du plus grand sommet international au sujet, qui réunit des centaines d’experts mondiaux encourageant les projets d’économie circulaire dans le secteur hydrique.

À Ecomondo, la section d’exposition de Global Water Expo est en essor constant (deux pavillons, D1 et D2, réservés pour l’édition 2019), tandis qu’un ensemble de rendez-vous scientifiques de très haut niveau, mis au point par le professeur Francesco Fatone (Università Politecnica delle Marche), responsable du secteur « eau » au sein du Comité technico-scientifique d’Ecomondo, fournira des occasions de confrontation et d’approfondissement autour des principaux thèmes liés au secteur hydrique : des binômes eau/agriculture et eau/santé à la gestion intégrée des eaux et déchets urbains en ville (eau et ville), en passant par les thèmes de la gouvernance et de la réglementation. Un zoom sera également effectué sur les solutions numériques (eau 4.0) afin d’améliorer l’efficacité, la planification et la gestion, pour une meilleure durabilité économique et environnementale.

Les actions d’innovation européennes horizon2020

Cette édition de Global Water Expo sera encore l’occasion de suivre de près l’évolution des projets d’innovation dans le secteur hydrique cofinancés par la Commission européenne à travers les actions Horizon2020. Ecomondo 2019 permettra notamment de connaître les conclusions du projet Smart Plant, qui a désormais validé, au sein d’installations pilotes de grandes dimensions, les possibilités de récupération et réutilisation de cellulose, biopolymères et nutriments des eaux usées et des boues d’épuration. Le Salon propose aussi de connaître les caractéristiques et les étapes de l’innovant projet Hydrousa, ayant pour objectif de répondre aux problèmes de carence en eau, typiques des îles méditerranéennes pendant l’été et la saison touristique, au moyen d’innovantes solutions naturelles : récupération des eaux usées et des eaux de pluie, désalinisation de l’eau de mer à coût réduit, recharge des nappes phréatiques et récupération de l’humidité de l’air. Des solutions innovantes qui seront testées sur 3 îles grecques – Lesvos, Mykonos et Tinos – tandis que d’autres zones de la Méditerranée (archipel toscan notamment) seront choisies pour répliquer le concept. De nouvelles solutions pour la réutilisation des eaux usées épurées dans le Bassin méditerranéen sont également au cœur du projet européen Fit4rReuse.
Tous ces projets innovants mariant recherche et applicabilité seront approfondis à Ecomondo mardi 5 novembre dans un rendez-vous intitulé Water reuse in agriculture, sustainable irrigation and nature managed water cycle in the new European framework.

Le projet européen Digital Water City (DWC) mise quant à lui sur la recherche de solutions numériques pour l’optimisation des services hydriques urbains. Il sera présenté à Ecomondo jeudi 7 novembre dans le cadre du congrès sur Water and sanitation safety plans, organisé en collaboration avec l’Institut supérieur de santé et Utilitalia. « Les technologies numériques, explique Monsieur le professeur Fatone, peuvent être très utiles pour l’efficacité de la gestion des services et ressources hydriques, mais aussi pour planifier correctement les investissements et contribuer à protéger la santé des citoyens à travers des systèmes intelligents et spécialisés en early warning. » Le projet Digital Water City implique cinq villes européennes : Paris, Berlin, Copenhague, Sofia et Milan.

Enfin, c’est au thème de la législation en matière de gestion durable des boues et de valorisation du traitement des eaux usées qu’est consacré le rendez-vous au programme jeudi 7 novembre, dont le titre est: Barriers and solutions for sustainable sludge management and valorization in wastewater treatment.

Le programme complet, mis à jour régulièrement, est sur le site https://en.ecomondo.com

 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.